Les hommes qui me plaisent me font souffrir…

Les hommes qui me plaisent me font souffrir…
Vous avez l’impression de toujours vivre les mêmes scénarios amoureux? Et si la répétition était un message de votre inconscient? Les explications de Maryse Vaillant, psychanalyste.

 

Chloé le reconnaît: elle sort toujours avec le même genre d’hommes… et ceux-ci ne la rendent jamais heureuse. Elle recherche des hommes qui peuvent la protéger, la guider, l’aimer, mais dès qu’elle s’accroche à eux, ils finissent par se montrer distants et la quittent. Martine, elle, tombe systématiquement sur des hommes qui ne sont pas libres et rejoue inlassablement le scénario maîtresse-rendez-vous clandestins-attente…

Simple malchance? «Une ou deux fois, ça peut être de la malchance, souligne Maryse Vaillant, psychanalyste et auteur de La répétition amoureuse, mais au bout de la troisième fois, il y a clairement un moteur inconscient qui active le processus.»

Comme quand on était petites…

Vous vous faites systématiquement quitter pour les mêmes raisons? Vous multipliez les amoureux violents ou phobiques de l’engagement? Si vos histoires d’amour ont une furieuse tendance à se ressembler, c’est peut-être que vous revivez inconsciemment un scénario de votre enfance ou que vous obéissez à des croyances ancrées en vous depuis longtemps.

Rien d’anormal à ça. «Derrière la plupart de nos comportements, explique Pascale Larivierre, psychothérapeute, se cachent un schéma et des croyances qu’on a peu à peu mis en place au cours de sa vie et qu’on répète, comme un circuit électrique fermé: les mauvaises habitudes, les compulsions, les dysfonctionnements… Dans le cas des répétitions amoureuses, il s’agit de répéter le type d’attachement, plus ou moins sécurisé, qu’on a appris pendant l’enfance. Quelqu’un qui a grandi dans un lien d’attachement insécurisé avec ses parents trouvera normale une relation amoureuse insécurisée

Du côté de maman

Inutile cependant de pister toutes les répétitions. Elles ne sont néfastes que si elles vous font souffrir ou qu’elles vous emprisonnent dans un éternel recommencement. Sachez qu’il est possible de les briser, à condition de mettre le doigt sur le scénario que vous répétez sans cesse. «Dans les rapports amoureux, explique Maryse Vaillant, on ne cherche pas tellement quelqu’un qui ressemble à son parent, mais quelqu’un avec qui on aura la même relation, qui nous donnera le même rôle: soumission, domination, besoin de soigner…»

Maryse Vaillant conseille de voir surtout du côté de la relation qui nous lie à notre mère. «Comme elle est notre tout premier amour, dit-elle, nous la retrouvons tout naturellement au cœur de nos amours et de bien des déboires amoureux. Son influence est particulièrement visible dans les échecs renouvelés, les ratages, les répétitions et toutes les vaines tentatives de trouver un équilibre dans l’amour.» Votre mère était intrusive ou distante, indifférente ou menaçante? Peut-être chercherez-vous inconsciemment des hommes intrusifs ou distants, indifférents ou menaçants. Idem pour votre père, mais dans une moindre mesure.

Rechercher l’amour parental? Un leurre!

Mais au fond, ça sert à quoi de répéter une telle relation? En la remettant en chantier encore et encore, on tente désespérément de réparer ce qui n’a pas fonctionné: attirer l’attention qu’on n’a pas eue, protéger l’enfant qu’on a été… «C’est un leurre, affirme Maryse Vaillant, car l’amour qu’on imagine lorsqu’on en est privé ressemble rarement à celui qu’on éprouve quand la vie nous permet de le rencontrer

 

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)