Le « divorce gris », une situation que l’on voit de plus en plus

Le "divorce gris", une situation que l'on voit de plus en plus
Getty Images

Le « divorce gris » est un terme que vous n’avez peut-être jamais entendu mais qui vous est peut-être arrivé ou du moins, à quelqu’un de votre entourage. Lorsqu’on parle de « divorce gris », on évoque ces couples qui se séparent sur le tard, après plusieurs décennies passées ensemble. Ce type de divorce est de plus en plus fréquent.

Certains couples décident de divorcer après 40 ans de mariage, pour diverses raisons: envie de renouveau, les enfants ne sont plus là, c’est le bon moment… Des personnes âgées de 60, 70 ou 80 ans qui se séparent, cela arrive de plus en plus fréquemment. Retour sur ce phénomène de « divorce gris ».

Les raisons d’un divorce tardif

Le divorce tardif survient pour de multiples raisons, mais à un âge avancé, plusieurs cas de figure peuvent revenir.

Les temps changent

Premièrement, au 21e siècle, le divorce n’est plus tabou! Les couples ont d’autres issues que de devoir absolument finir leur vie ensemble. Ensuite, les femmes prennent davantage leur place dans la société (il était temps!), elles peuvent, seules, subvenir à leurs besoins et n’ont donc plus l’obligation d’être en couple pour vivre dignement. Elles n’ont pas peur d’être autonome. Et enfin, nous vivons plus longtemps et donc, même en divorçant à 60 ans, certains nouveaux célibataires ont encore toute la vie devant eux.

Pour beaucoup de couples, ils auraient aimé divorcer plus tôt, mais cela ne se faisait pas, c’était mal vu! Aujourd’hui, ils osent franchir le pas.

L’ennui

Pendant toute une période de leur vie, les couples ont été baignés dans une vie active. Les partenaires travaillent, s’occupent des enfants, ont leurs activités et puis un jour, la retraite arrive. Ils se retrouvent alors confrontés l’un à l’autre tous les jours et parfois sans activités communes. L’ennui peut alors s’installer petit à petit et se transformer en éloignement.

L’addition de plein de petites choses

Après 30, 40 ou 50 ans de mariage, le couple a pu accumuler plein de petites choses, de reproches non-dits ou d’agacements. Arrive alors le jour où tout explose et où les partenaires ne peuvent plus se supporter.

L’arrivée de problèmes

Il est aussi possible que le couple n’ait jamais connu de vague jusqu’au jour où des problèmes financiers surviennent, un déménagement a lieu, des travaux dans la maison s’opèrent… Des tensions peuvent alors naître et mener au divorce.

La sexualité en berne

Avec l’âge, et notamment les changements hormonaux, certains couples sont confrontés à des problèmes dans leur sexualité. Ces derniers peuvent sans conteste influer sur la bonne entente du couple.

Plus sur la même longueur d’onde

Il arrive également que des couples ayant une grande différence d’âge ne s’entendent plus. Plus les années avancent et moins ils sont sur la même longueur d’onde. À un certain moment, il arrive que chacun soit à un stade différent de sa vie. L’un est en encore en pleine vie active, alors que l’autre est à un moment de sa vie où il veut se poser et profiter. Deux univers qui ne sont pas toujours compatibles.

En chiffres ça donne quoi?

Les statistiques, délivrées par la RTBF, montrent que le nombre de divorces a augmenté chez les seniors, à l’inverse des quarantenaires.

Ainsi, en 2008, on enregistrait pour les 40-44 ans, 6750 divorces et en 2018, 3908, une nette diminution. Pour les 65-69 ans, on est passé de 379 à 454 divorces. En enfin, pour les 70-74 ans, ils étaient 147 couples à divorcer en 2008, ils sont 205 en 2018.

Lisez aussi ces trois articles

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin,    maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)