4 choses à savoir sur la Coupe du monde féminine 2019

4 choses à savoir sur la Coupe du monde féminine 2019
Twitter/ @ BelRedFlames

Ce soir débutera la Coupe du monde dames 2019. L’occasion de mettre en avant un sport connoté masculin, qui pourtant compte pas moins de 40.000 affiliées féminines en Belgique. On vous dit tout sur cet événement sportif retransmis principalement sur Auvio (RTBF) en Belgique.

La Coupe du monde masculine 2018, on en a tellement parlé que vous ne pouviez pas passer à côté de certaines infos: elle se déroulait en Russie, la France a gagné (aïe, on a mal rien que de l’écrire), Robbie Williams a inauguré la cérémonie d’ouverture… Un an plus tard se déroule la Coupe du monde féminine 2019 et on en sait finalement très peu. Pour vous rattraper, on vous fait un petit résumé de ce que vous devez savoir pour briller en soirée.

#1 En pratique

Cette Coupe du monde est la huitième édition contre vingt-et-une pour les hommes. Les Coupes du monde féminines se déroulent toutes les années impaires et n’ont donc jamais lieu en même temps que celles des hommes. Cette année, c’est la France qui accueille les footballeuses du monde entier. Du 7 juin au 7 juillet, pas moins de 24 pays s’affronteront dans neuf villes françaises. Pour suivre cette Coupe, la RTBF diffusera, en direct, les matchs sur sa plateforme Auvio, hormis le match d’ouverture ce soir (France – Corée du Sud), les demis et la finale qui seront également diffusés sur La Deux.

#2 Les favorites

Pour cette huitième édition, trois noms sont sur toutes les lèvres pour lever la Coupe: la France, les États-Unis et les Pays-Bas. Les Américaines détiennent le titre de la dernière Coupe du monde, elles ont déjà remporté trois fois le mondial et n’ont jamais raté un podium durant les sept éditions précédentes. Les Françaises, elles, rêvent de « ramener la coupe à la maison ». Tandis que les Hollandaises ne sont autres que les championnes d’Europe. Ce sont donc les trois équipes sur lesquelles il faudra garder un œil. Mais une surprise est toujours possible.

#3 Où sont les Red Flames?

Malheureusement, les Red Flames ne sont pas arrivées à se hisser parmi les 24 pays participants. Les joueuses belges s’étaient pourtant qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde en battant l’Italie 2-1. Une victoire qu’elles n’ont pas réitérée face à la Suisse. Lors du match aller, le score s’est soldé par un 2-2, elles étaient donc obligées, lors du match retour, de décrocher la victoire pour continuer leur parcours mondial ou faire au moins un partage 3-3. Ce qui n’a pas été le cas lors de ce match qui s’est soldé par un 1-1. Petit cours pour mieux comprendre: un but à l’extérieur vaut toujours plus qu’un but inscrit à domicile. La Suisse ayant inscrit deux goals lors du match aller à Louvain, les Belges auraient dû en inscrire au moins trois si elles voulaient se qualifier en réalisant un match nul (3-3). Ce qui n’a pas été le cas. Malgré leur absence à la Coupe du monde 2019, notre équipe est loin d’être dans le bas du classement FIFA puisqu’elle se classe à la vingtième position.

#4 Les chiffres qui ont marqué les Coupes

La FIFA a recensé des chiffres impressionnants qui ont marqué les Coupes du monde Dames.

  • 15, c’est le plus grand nombre de buts inscrits par la même joueuse: la Brésilienne Marta.
  • 0, c’est le nombre de goal encaissé en 2007 par l’Allemagne sacrée championne.
  • 16, c’est l’âge de la plus jeune buteuse en Coupe: la Russe Elena Danilova (2003).
  • 37, c’est l’âge de la buteuse la plus âgée en Coupe: la Brésilienne Formiga, elle aura 41 ans lors de cette Coupe du monde 2019.
  • 30, c’est le nombre de secondes qu’il a fallu à la Suédoise Lena Videkull pour marquer en 1991.
  • 11, c’est le plus grand écart de buts existant (11-0) entre deux équipes, à savoir Allemagne-Argentine en 2007.

Vous êtes maintenant parée pour suivre jour après jour les performances des sportives du gazon.

Le football vous intéresse? Lisez aussi

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)