L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Un jardin sans engrais chimiques ni pesticides, c’est possible!

Un jardin  sans pesticides ni engrais chimiques, ce n'est pas compliqué.  On vous rappelle les 6 règles d'or …

Un jardin  sans pesticides ni engrais chimiques, ce n’est pas compliqué.  On vous rappelle les 6 règles d’or pour y arriver.

Non, les pesticides et engrais chimiques ne sont pas une fatalité au jardin. Voici 6 règles de base pour réussir.

1. Préservez la variété

Un  jardin varié, cela signifie que les plantes annuelles (légumes, fleurs…) y sont les bienvenues mais qu’il faut aussi des arbustes, des vivaces. Objectif: que les bestioles utiles au jardin (insectes, oiseaux…) y trouvent le refuge et le couvert à toutes les saisons.

2. Réservez une zone plus sauvage

Un tas ou un muret de pierres sur lequel vous laissez du lierre s’épanouir, un tas de feuilles, un vieux morceau de bûche, un petit coin où vous n’arrachez pas les orties,  une mini-zone pré fleuri que vous fauchez très peu… C’est tout bon comme refuge et lieu de reproduction pour les insectes, hérissons et autres petits reptiles qui, en échange, mangeront vos pucerons, chenilles et autres petits indésirables. En plus, mis en valeur, cet espace sauvageon peut être très joli.

3. Pas de bêchage

Bêcher n’a plus la cote. Cela inverse les couches du sol. Résultat:  insectes et champignons utiles en surface sont refoulés à l’intérieur et il faut plusieurs semaines pour que la terre retrouve son équilibre.

Pour préserver la qualité du sol, mieux vaut le travailler légèrement avec une grelinette. Et l’enrichir avec des engrais organiques (compost, fumier composté, etc).

4. Une terre à point

La terre doit être à point, c’est-à-dire suffisamment sèche mais pas trop. Sur un sol trop humide et mal préparé,  plantes et semences démarreront plus lentement et seront en moins bonne forme. Parfois, mieux vaut attendre quelques jours ou quelques semaines plutôt que se précipiter.

5. Bannissez les engrais chimiques

Très vite assimilés par les plantes, ceux-ci accélèrent certes leur croissance. Mais c’est l’excès de croissance qui fragilise les plantes et les rend plus sensibles aux maladies et aux insectes. D’où tentation insecticides… On tourne en rond.

6. Misez sur les décoctions et purins de plantes

Pour éliminez les indésirables ou pour nourrir le sol, misez sur les décoctions et purins de plantes (orties, tanaisie…).  Par exemple, avec une décoction d’orties, vous tuerez les pucerons et avec un purin d’orties, vous avez un engrais hors pair.

Au programme

Nature & Progrès vous invite à visiter son jardin bio (sans pesticides), didactique et social (source d’intégration) à Jambes (rue de Dave, 520), en semaine, de préférence le mardi. Ce en présence de ses jardiniers qui vous donneront tous les conseils utiles (abris à insectes, compost, nichoirs, bonnes associations de plantes…). Réservation indispensable au 081/30.36.90.

Contenu des partenaires