L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Getty images

Planter des chicons chez soi en 6 étapes

Même en appartement, 
on peut faire pousser bien plus que de la ciboulette ou du basilic. Le forçage des chicons dans une cave ou un placard bien sombre est ultra simple et la récolte souvent abondante. On vous explique comment vous y prendre en 6 étapes.

Et si vous renouiez avec la tradition du forçage des chicons? Cette méthode de culture en intérieur autrefois très prisée, notamment à Bruxelles, revient à la mode. Elle ne requiert qu’un minimum de matériel, et est à la portée de tous ceux qui ont une cave ou un placard sombre.

6 étapes pour cultiver des chicons chez soi

Le chicon, tel qu’on le connaît aujourd’hui, serait né dans la cave d’un paysan schaerbeekois. Après plusieurs mois passés à l’abri de la lumière, les plantes de chicorées se sont transformées en de grands bourgeons avec de longues feuilles blanches, les fameuses “witloof”. La technique du forçage (culture de plantes en dehors de leur saison normale de croissance) était née.

1. Faire ses racines…

Le chicon est le résultat du forçage des chicorées witloof. Ces chicorées se sèment au printemps, en pleine terre et sont arrachées à partir d’octobre-novembre. Après un court repos végétatif, la racine en forme de carotte (aussi appelée griffe) peut être replantée.

  • Réservez un peu d’espace dans votre potager pour la plantation des chicorées witloof.
  • Semez-les en mai, directement en place, dans une terre finement travaillée aussi bien en surface qu’en profondeur, afin que la racine s’y développe bien.
  • Espacez les lignes de 20 à 25 cm. Quand les plants ont
 4 vraies feuilles, éclaircissez pour ne laisser qu’une plante tous les 10 cm.
  • Arrosez régulièrement (si la terre est trop sèche, la racine ne se développera pas correctement).
  • Arrachez 
en fonction de vos besoins, à partir de la mi-octobre, hors période de gel.
  • Avant de forcer les racines, laissez-les reposer une semaine sur le sol, à l’abri du soleil.

2. …Ou se procurer des griffes

Si vous n’avez l’occasion de faire vos propres racines, vous pouvez aussi vous les procurer ailleurs.

3. Le matériel nécessaire

  • Un bac en plastique ou en polystyrène d’une vingtaine de centimètres de hauteur, voire un seau en plastique ou une poubelle
  • Du terreau universel ou de la bonne terre de jardin (légère)

4. Habiller les racines

  • Recoupez les feuilles à 2 ou 3 centimètres au-dessus du collet de la racine.
  • Si nécessaire, recoupez les pousses inutiles sur les racines.
  • Posez le bac à la verticale, sur son grand côté, déposez-y les racines de chicon à plat (extrémité de la racine en direction du fond du bac), couche par couche, en déposant une fine couche de terreau entre chaque couche de chicons.

5. Planter les racines

  • Redressez le bac et secouez-le légèrement. Ajoutez éventuellement encore un peu de terreau pour bien boucher les interstices entre les racines.
  • Vérifiez que toutes les racines sont bien verticales et redressez-les si nécessaire.
  • Arrosez copieusement, de préférence à l’eau de pluie.
  • Recouvrez le bac avec un morceau de plastique noir percé de quelques fins trous afin que les plants respirent. Le plastique doit être juste posé sur les plants, et assez grand pour que l’intérieur du bac reste dans l’obscurité lorsque les chicons grandiront.

6. Prenez-en soin

  • Placez le bac dans une pièce sombre (cave, grenier) ou une armoire. L’obscurité est nécessaire pour que les chicons soient bien blancs (la lumière les ferait verdir) et pas trop amers. La température de la pièce ne dépassera pas 20 °C.
  • Vérifiez de temps en temps si un arrosage n’est pas nécessaire (attention à ne pas mouiller les feuilles) et si les plants sont toujours dans l’obscurité. Au bout de quelques semaines (la durée dépend entre autres de la température de la pièce), place aux récoltes!

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Contenu des partenaires