Diviser c’est multiplier zen

Diviser c'est multiplier zen
Pour multiplier les végétaux, laissez les greffes et les bouturages aux jardiniers chevronnés. Les jardiniers paresseux ne jurent que par la division et le marcottage!

 

On conseille de diviser les plantes vivaces une fois tous les 3 ou 4 ans en moyenne, au printemps ou en automne, mais ce n’est pas une obligation! On peut se contenter de les diviser selon les besoins, lorsque leur port s’étale de trop, quand leur floraison diminue ou si leur centre se dégarnit…

En matière de division, moins on fait d’efforts, mieux c’est pour la plante: on déterre la motte à l’aide d’une bêche, ou mieux, d’une fourche-bêche, pour ne pas abimer ses racines. Puis on enfonce l’outil en son cœur d’un coup sec, et on termine la séparation à la main. Il suffit ensuite de planter sans tarder les morceaux de touffe.

Osez la division minimaliste: si vous avez tout simplement besoin de quelques plants, prélevez juste un bord de plante!

Pour les arbustes à tiges souples (clématite, viorne, hydrangea, forsythia), préférez le marcottage: à la fin du printemps ou en été, enterrez une jeune tige partiellement dégarnie de ses feuilles dans un trou de 20 cm de profondeur. Remblayez, tassez, arrosez. Après 3 mois, des racines se seront développées: séparez la jeune plante du plant-mère d’un coup de sécateur et transplantez-la.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)