L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Getty images

4 fruitiers en pots à faire pousser sur son balcon

Il n’y a pas que les aromates et les géraniums que vous pouvez mettre en pots sur votre balcon. Les arbres fruitiers aussi y trouvent leur place!

Si vous avez un balcon ensoleillé, lancez-vous! On privilégiera les petits fruits et les variétés remontantes.

1. Le framboisier, le groseillier, le cassissier (Rubus idaeus, Ribes, Ribes nigrum)

Pourquoi les cultiver en pot? On les réserve d’habitude aux haies mais les cultiver en pot permet de gérer leur tendance envahissante. Privilégiez les variétés remontantes, produisant des fruits durant de longs mois, et celles qui atteignent leur maturité à différents moments: vous échelonnerez les récoltes de fin juin à début septembre. Attention: tous les arbustes à petits fruits ne sont pas adaptés à une culture sur balcon: la myrte, l’arbousier, le sorbier, le sureau atteignent vite 2 à 3 mètres.

Comment?

  • Effectuez les plantations de préférence entre mi-août et mi-octobre: les plants auront le temps de s’installer avant l’hiver, vous récolterez les premiers fruits dès l’été suivant. Il est toutefois possible de planter en fin d’hiver ou en début de printemps.
  • Lors de la plantation, mélangez du compost au substrat, et renouvelez cet apport nutritif chaque automne.
  • Utilisez des pots d’un diamètre minimum de 20 à 30 cm par plant.
  • Offrez-leur un emplacement ensoleillé.
  • Veillez à garder le substrat humide, surtout la première année.

L’astuce réussite: taillez à la fin de l’été, après la dernière récolte. Une exception à cette règle: comme les boutons de fleurs des groseilles à grappe et des groseilles à maquereau ne naissent sur les ramifications des branches qu’au bout de 2 à 3 ans, il faut se contenter d’entretenir leur forme naturelle en supprimant les rameaux les plus vieux, situés au centre.

2. Le figuier (Ficus carica)

Pourquoi cultiver en pot? Recréer une atmosphère méditerranéenne sur le balcon ou la terrasse est possible avec une variété de figuier de petite ou moyenne taille comme “Pingo de Mel”, “Dorée”, “Longue d’août” ou “Ronde de Bordeaux”. Ils fructifieront bien si on leur offre quelques soins et une bonne exposition. Il n’est pas indispensable de placer le figuier plein sud: s’il est bien abrité des vents frais, une exposition à l’est ou à l’ouest convient aussi.

Comment?

  • Choisissez un contenant d’un diamètre de 35 cm au minimum, percé à la base.
  • Plantez dans un substrat nourrissant, composé de terreau riche, de compost, d’un peu de sable et de poudre calcaire.
  • Arrosez abondamment mais évitez toute eau stagnante.
  • Paillez sur 6 à 8 cm.
  • Taillez régulièrement pour que l’arbre soit bien ramifié: coupez les rameaux au-dessus d’un bourgeon extérieur pour obtenir une couronne bien régulière et arrondie.
  • En hiver, protégez le contenant avec des cartons et emballez les branches avec du voile d’hivernage. En cas de forte gelée, ne rentrez pas l’arbre dans une pièce chauffée, mais placez-le temporairement dans une cave ou un garage.

L’astuce réussite: Chaque année, pratiquez le surfaçage en mars, pour redonner de l’énergie à l’arbre: dépotez la motte, éliminez 2 à 3 cm de terre usagée sur son pourtour. Rempotez ensuite dans du substrat frais. Prévoir un contenant plus large de 2 à 3 cm tous les 2 à 3 ans.

3. Le fraisier (Fragaria)

Pourquoi le cultiver en pot? Il en existe des centaines de variétés, dont certaines sont particulièrement adaptées à la culture en contenants, comme la “Gariguette”, l'”Ostara”, la “Ciflorette”, la “Mount Everest”, la “Vivarosa”, l’ “Anabelle”, l’ “Alice”, la “Mara des Bois” ou la “Charlotte”. Quoi qu’il en soit, pour profiter des fraises jusqu’aux première gelées, on veillera à choisir des fraisiers remontants.

Comment? Le plus facile est de diviser des touffes pour les planter à l’automne. On peut aussi s’en procurer en godets, en jardinerie ou pépinière, généralement au printemps.

  • Avant la plantation, trempez les godets dans l’eau pour les réhydrater.
  • Offrez-leur un substrat riche mais bien drainé, du soleil et de l’eau.
  • Paillez les pieds pour conserver le sol humide.

L’astuce réussite: mieux vaut régénérer la plantation des fraisiers tous les 3 ou 4 ans, car leur rendement diminue d’année en année. Coupez les stolons au fur et à mesure de leur apparition: ils épuisent inutilement la plante. Si vous récupérez les stolons et les plantez en godets, vous obtiendrez de nouveaux plants, gratuitement.

4. La rhubarbe (Rheum rhaponticum)

Pourquoi le cultiver en pot? Techniquement, c’est un légume, mais on la classe dans les fruits parce qu’on préfère l’utiliser en dessert. C’est aussi une magnifique plante ornementale, très décorative sur une terrasse ou un balcon exposés mi-ombre. Même en pot, elle est facile à cultiver et sa récolte est souvent généreuse, pour autant qu’elle dispose d’un contenant profond rempli de substrat riche et frais.

Comment?

  • L’idéal est de se procurer un rhizome en jardinerie ou de détacher un éclat d’une souche.
  • Plantez dans un pot bien drainé et rempli d’un mélange de 2/3 terreau potager, 1/3 compost.
  • Arrosez et paillez pour garder le substrat humide.
  • Ne récoltez pas la première année.
  • Ajoutez un peu de compost à son pied à chaque printemps.
  • Divisez quand elle devient moins productive.

L’astuce réussite: en hiver, lorsque ses rhizomes se mettent en sommeil, les feuilles et tiges disparaissent. Mais elles réapparaissent dès les premiers jours du printemps.

Texte: Isabelle Masson-Loodts

Envie de cultiver sur votre balcon? Ceci devrait également vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Contenu des partenaires