L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Reporters

Quand la Fashion Week se mêle à la politique

Cette année, un air de révolution souffle sur la Fashion Week! En effet, de nombreux mannequins et créateurs n’ont pas hésité à exprimer tout haut ce qu’ils pensaient tout bas.

Après le mouvement #TiedTogether et leurs fameux bandanas blancs, d’autres actions sont venues se greffer à cette initiative anti-Trump.

Les badges roses d’Anna Wintour et Diane von Furstenberg

Chacune à leur tour, Anna Wintour au premier rang du défilé Calvin Klein et Diane von Furstenberg à son propre défilé, ont souhaité exprimer leur opinion. Leur accessoire? Un badge rose, symbolisant le Planned Parenthood (le planning familial américain). Une autre attaque à Donald Trump et son décret anti-IVG. Lancé par le Council of Fashion Designers of America, le badge rose a été distribué par de nombreux créateurs à la sortie des défilés.

Getty Images

Les petites culottes « Fuck your Wall »

Raul Solis, le directeur artistique de LRS Studios, une marque mexicaine, a présenté des petites culottes assenées de messages « Fuck your Wall », « No Ban » ou encore « No Wall ». Inutile de vous rappeler à quoi ces propos font référence…

Getty Images

Les casquettes  « Make America New York »

Dao-Yi Chow et Maxwell Osborne, les deux créateurs new-yorkais de la maison Public School ont fait défiler dimanche des mannequins avec des casquettes rouges portant la mention « Make America New York », détournant le fameux slogan de campagne de Donald Trump, « Make America Great Again ».

Getty Images

Les tee-shirts  « We are all human beings »

On a pu découvrir au show Creatures of Comfort, des tee-shirts avec le message « We are all human beings » (« Nous sommes tous humains »), afin de rappeler à Donald Trump que les migrants sont aussi des êtres humains.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

La délicatesse de Chromat

Pour terminer cette liste de slogan anti-Trump, on termine par Chromat qui, on peut le dire, n’y est pas allé de main morte ! Le défilé s’est achevé avec la rappeuse TT the Artist qui répétait en boucle : « F*ck Donald Trump, Who Donald Trump, Fuck Donald Trump ».

On peut dire que le message de la mode est passé!