L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

La terre vue du ciel

Sportif, courageux et photographe sachant immortaliser la beauté du monde, Thomas de Dorlodot pourrait être le fils spirituel …
Sportif, courageux et photographe sachant immortaliser la beauté du monde, Thomas de Dorlodot pourrait être le fils spirituel de Yann Arthus-Bertrand et de Felix Baumgartner. À 27 ans, ce jeune belge talentueux enchaîne, avec une déconcertante humilité, les records dans sa spécialité: le vol bivouac.

C’est à 15 ans, en 2001, que Thomas de Dorlodot a débuté le paramoteur. Il ne lui aura fallu que deux jours d’initiation pour le convaincre d’acheter son propre matériel et arpenter les champs de son père pour assouvir sa nouvelle passion. «Je me suis fait traîner sur des centaines de mètres, j’ai failli me couper le bras cinq fois… Bref, j’ai survécu aux années dangereuses, raconte le sportif en souriant. Tout le monde me dit que je prends des risques énormes, mais pour moi, ce sont ces années-là qui étaient les pires.» La différence, c’est qu’aujourd’hui, Thomas est devenu un spécialiste. Qui ne laisse plus rien au hasard. «Je fais des choses que je n’aurais jamais faites il y a cinq ans, à cause du danger justement. Aujourd’hui, je sens que je suis en toute sécurité: grâce à l’apprentissage, à la préparation, au matériel adapté.» Et probablement à cette volonté de se dépasser, toujours un peu plus. L’ouvrage qui l’a inspiré? Latitude zéro de Mike Horn, un aventurier qui a fait le tour du monde à vélo, à pied, sans autorisation et en se nourrissant de fruits… et de singes!

Retrouvez la suite du récit de Thomas de Dorlodot dans votre Femmes d'Aujourd'hui du 14 mars 2013.

Photos: Thomas de Dorlodot