Pourquoi Petite Maman de Céline Sciamma nous a émues

Pourquoi Petite Maman de Céline Sciamma nous a émues
https://www.cineart.be/

Couronnée de succès avec Le portrait de la jeune fille en feu, la réalisatrice française Céline Sciamma sort un nouveau film aussi minimaliste qu’émouvant sur la relation mère-fille. 

Dans ce film très court (1h12) qui fonctionne comme une fable poétique, Nelly, à l’occasion du décès de sa grand-mère, plonge dans la maison familiale. Elle découvre alors la mélancolie que ce lieu chargé de souvenirs provoque chez sa mère, et veut en savoir plus sur son enfance. Par un tour de magie subtil, alors qu’elle arpente la forêt voisine, Nelly remonte le temps et rencontre sa maman, au même âge qu’elle, quand elle a 8 ans. Entre les deux fillettes, dont l’une est “la petite maman” de l’autre, va naître une amitié.

Un conte sur l’amitié entre parent et enfant

Il paraît que le scénario est venu à l’esprit de Céline Sciamma d’un seul bloc, comme une évidence: rencontrer sa mère quand elle était enfant. Elle explore ici la curiosité que les petits ont vis-à-vis de leurs aînés: à quoi ressemblait leur enfance, à quoi rêvaient-ils, quelles étaient leurs peurs? En faisant rencontrer enfant et parent au même âge, la réalisatrice explore une relation originale où l’abolition de la différence d’âge place les deux êtres sur un pied d’égalité. Nelly devient amie avec l’enfant qu’était sa maman, pour mieux comprendre la mère qu’elle est devenue ensuite. Plus qu’un film sur la filiation et la transmission, c’est un conte fantastique sur l’amitié entre une mère et sa fille.

Beau et sensible: à voir!

Ce film nous a touchées par sa simplicité et sa sensibilité. Le décor de la maison d’enfance magnifiquement reconstitué en studio contient ce qu’il faut d’éléments désuets pour qu’on puisse le situer quelque part entre les années 70 et 80, et reste à la fois suffisamment universel pour qu’il convoque chez le spectateur ses propres souvenirs. Céline Sciamma met en scène avec beaucoup de délicatesse les jeux d’ombres et de lumières qui nous plongent dans une ambiance nostalgique et onirique.

Mais ce qui rend ce film particulièrement touchant, c’est la relation de Nelly avec ses parents, quand elle aide son père à se raser et lui lance un “salut, t’es beau” ou qu’elle sonne l’heure de l’apéro pour remonter le moral de sa maman et lui intime de manger des chips au volant. Céline Sciamma parvient à retranscrire toute la beauté du regard que l’enfant pose sur ses aînés au travers de ce genre de détails délicats.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Plus de recommandations de films

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)