5 bonnes raisons de voir le film À couteaux tirés

5 bonnes raisons de voir le film À couteaux tirés
© Metropolitan FilmExport

C’était l’un des films les plus attendus des Belges: À couteaux tirés, réalisé par Rian Johnson, est désormais dans toutes nos salles obscures. Ce whodunit (histoire policière à énigmes popularisée par Agatha Christie) au casting cinq étoiles répond-il aux attentes? On l’a vu et on a adoré!

Entre deux épisodes de Star Wars, Rian Johnson a décidé de s’attaquer au genre policier en s’inspirant du célèbre jeu Cluedo. Il livre ainsi À couteaux tirés, un film aussi intrigant que drôle. Voici 5 bonnes raisons d’aller le voir au cinéma.

1. Une histoire pleine de suspens

Alors que la famille Thrombey s’est réunie au complet pour célébrer le 85ème anniversaire d’Harlan, un célèbre écrivain policier, ce dernier est retrouvé mort dans sa propriété. Bien que la thèse du suicide ne soit pas écartée, le détective Benoit Blanc est engagé par un commanditaire anonyme afin d’élucider l’affaire. Mais il découvre rapidement que nombreux sont ceux qui avaient une raison de vouloir la mort de l’écrivain…

2. Un casting en or

Rian Johnson s’est bien entouré pour cette production: on retrouve ainsi Daniel Craig, Jamie Lee Curtis, Chris Evans, Ana de Armas, Michael Shannon, Christopher Plummer et Toni Collette. Même pour les seconds rôles, le réalisateur a fait appel à des jeunes acteurs en vogue, comme Katherine Langford (découverte dans 13 Reasons Why). Tous livrent une prestation sans faute et jamais surjouée. Un casting en or pour des interprétations cinq étoiles.

3. Une touche d’humour

À couteaux tirés est autant un film policier qu’une comédie. Alors que la famille s’entre-déchire grossièrement, on ne peut s’empêcher de rire. Ajoutons à cela un détective pas toujours futé, une infirmière qui vomit dès qu’elle ment, une pseudo influenceuse hypocrite, des débats politiques, un héritage… et le tour est joué: on sourit autant qu’on frémit d’impatience de découvrir le tueur.

4. Une critique cynique

Si Rian Johnson a voulu faire rire les spectateurs, il l’a fait de manière plus élaborée qu’avec un humour basique. À couteaux tirés brosse en effet un portrait sarcastique de la société actuelle, en mettant en scène une famille aussi riche qu’exécrable, à tendance raciste malgré ses airs doucereux envers Marta, l’infirmière immigrée dont personne ne se souvient exactement de son pays d’origine, et prête à tout pour ne pas perdre le magot de l’héritage. Une caricature grinçante.

5. Un succès visuel

Le film se déroule presque à huit-clos dans le manoir d’Harlan à la somptueuse et exubérante décoration, dont chaque recoin offre une ambiance lumineuse (si bien que la photographie est plus intéressante à l’intérieur de la demeure que dans les scènes extérieures). Sans oublier les costumes, aussi simples qu’efficaces (l’ensemble rose de Jamie Lee Curtis va rester dans les annales).

À couteaux tirés est donc aussi divertissant par son histoire que par son esthétique. Sans aucun doute, il s’agit de l’un des films incontournables de cette fin d’année.

À couteaux tirés, au cinéma depuis le 27 novembre 2019.

Le cinéma vous intéresse? Suivez notre programme!

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)