L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. Cliquez ici pour régler vos préférences en matière de cookies et afficher le contenu.
Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.

Sommeil: comment aider son enfant à s’endormir?

Par Tatiana Czerepaniak
Votre enfant peine à s'endormir, rendant l'heure du coucher aussi angoissante que pénible? Respirez, on a quelques astuces qui pourraient sauver vos soirées.

L’heure d’aller se coucher approche, et chaque soir le même cinéma se met en place: votre enfant chahute et trouve toutes les excuses possibles et imaginables pour ne pas aller au lit. Mal à la tête, envie de faire pipi, peur du noir, un dernier bisou… Tout est bon pour ne pas aller dormir.

5 trucs pour aider son enfant à s’endormir

Ces difficultés, beaucoup de parents les vivent au quotidien, ne sachant pas très bien à quel saint se vouer pour que leur enfant dorme enfin. Mais un bon sommeil, ça se prépare et surtout, ça s’apprend! Voici cinq astuces de parents qui pourraient vous aider à sortir des problèmes d’endormissement avec votre enfant.

1. Instaurez un moment de calme 15 à 30 minutes avant le coucher

Les journées des petits et des grands sont souvent très actives et stressantes. Entre l’école, les devoirs, le travail, la maison, les activités extra-scolaires… Toute la famille peut se sentir dispersée et stressée. Et cette nervosité, si elle n’est pas apaisée, peut vraiment jouer sur l’endormissement de votre enfant. Pour faire descendre la pression, n’hésitez pas à mettre en place un retour au calme. Pendant ce moment, évitez les écrans et les lumières fortes. Proposez par exemple à votre enfant de lire calmement dans le salon ou dans sa chambre, de faire des petits exercices de yoga ou de méditation, et accompagnez pourquoi pas ce moment d’une musique douce et de lumières indirectes, moins stimulantes.

2. Mettez en place une routine du coucher

Les routines peuvent être difficiles ou barbantes à mettre en place et pourtant, en ce qui concerne les petits, elles sont primordiales. Les routines les rassurent et posent un cadre clair. En établir au moment de dormir offrira à votre enfant la possibilité de se mettre dans l’ambiance du coucher, sans stress. Pour le reste, c’est à vous et à votre enfant d’inventer votre propre routine: pour certains, il s’agira de lire une histoire, un bisou et au lit, pour d’autre, le rituel sera d’écouter une chanson ensemble, de parler de la journée écoulée ou simplement de se câliner pendant dix minutes. Ce qui est certain, c’est que cela doit être chaque soir identique, même en ce qui concerne l’heure du coucher.

3. Evitez le sucre raffiné, surtout le soir

Bonbons, gâteaux, desserts, boissons sucrées… Toute cette nourriture industrielle n’est déjà pas très bonne à ingérer en règle générale, mais cela est d’autant plus vrai avant l’heure du coucher. En effet, le (mauvais) sucre à des effets stimulants et excitants qui risquent de perturber l’endormissement de votre enfant. Il est donc préférable d’éviter ce type de nourriture en fin d’après-midi ainsi que le soir.

4. Proposez un endroit réconfortant

Le lit et la chambre dans laquelle votre enfant trouvera le sommeil n’est pas à prendre à la légère. Sans entrer dans l’obsession du parfait ou de l’instagramable (on est dans la vraie vie), un lit rempli de jouets ou une chambre très mal rangée risque d’empêcher votre enfant de s’endormir paisiblement, trop excité par les différentes informations qui lui arrivent au cerveau.

5. Avertissez votre enfant

Il vous demande encore un câlin, a soif, doit faire pipi pour la troisième fois… Ce bal des sorties de lit incessantes révèle une chose: votre enfant a besoin d’attention. Et cela peut être très compliqué lorsque l’on ne rêve que d’une chose: se poser enfin dans son fauteuil pour se relaxer après une longue journée. S’il sort trop de son lit, prenez un petit moment avec votre enfant, et avertissez-le que c’est la dernière fois que vous monterez et qu’ensuite il ne pourra plus sortir de son lit. Expliquez-lui également pourquoi il a besoin de dormir et que vous aussi, vous êtes fatiguée, afin qu’il comprenne vos propres limites de patience et de fatigue.

Vous désirez en savoir plus sur le sommeil des enfants? Vous aimerez également ces articles

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!

Contenu des partenaires