Tu m’énerves!

Tu m'énerves!
Votre amie arrive systématiquement en retard, votre beau-père est particulièrement radin et votre mari, complètement désorganisé. Que faire? Un. Décrypter leurs manies. Deux. Lâcher prise. Car ils ne changeront pas.

«L’un de mes amis, raconte Carine, ramène tout à l'argent. Qu'il s'agisse de rappeler le prix des dernières chaussettes qu'il a achetées, de la voiture qu'il souhaite un jour s'offrir, du prix de la vente de la maison de son voisin, du beau mariage (financier…) que son collègue a contracté, du kilo de haché. Le pire, c'est qu'il ne s'en rend pas compte, même quand on lui fait la remarque.»Nous avons toutes dans notre entourage une personne affligée d’une manie très énervante. «Ce comportement n’est pas dirigé contre vous, rassure Marie-Thérèse Mertens, psychologue et formatrice à Manacoach. Il n’est même pas lié à une situation présente, mais à une situation du passé. C’est une réponse indirecte à des besoins, à des événements douloureux qui remontent à l’enfance.» Ces personnes ont souvent adopté des modèles provenant de figures parentales très précieuses pour elles, ou leur permettant d’être aimés et acceptés des gens qu’ils aimaient. «C’est probablement le meilleur équilibre qu’a trouvé l’individu», explique Marie-Thérèse Mertens.

 

Lâchez prise

N’essayez pas de les faire changer: vous risqueriez de vous sentir totalement impuissante. Peut-être la personne tentera-t-elle de se contrôler pour vous faire plaisir, mais au prix d’un effort psychique tellement intense qu’elle laissera vite tomber. Seul un travail thérapeutique sur les  racines du comportement pourra l’aider à s’en défaire.

En attendant, mieux vaut lâcher prise. «Ne vous laissez pas bouffer par ces personnes, conseille Marie Andersen, psychologue et auteur de L’art de se gâcher la vie. Dites-leur éventuellement que leur comportement vous blesse, expliquez-leur comment vous voudriez qu’elles se comportent. Mais si cela ne sert à rien, il ne vous reste que deux solutions: soit cesser de les voir, soit les accepter telles qu’elles sont.» Pour vous y aider, Marie Andersen et Marie-Thérèse Mertens décortiquent quelques-unes de ces manies. Histoire de mieux les comprendre… et donc mieux les supporter.

 

Retrouvez la suite de cet article dans votre Femmes d'Aujourd'hui du 11 avril 2013.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)