L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Apprendre à bien vivre = apprendre à relativiser!

On veut tout: une chouette famille, un job super, une maison, un potager… et la liste peut être …
On veut tout: une chouette famille, un job super, une maison, un potager… et la liste peut être prolongée à l'infini. Comment combiner tout cela au mieux en préservant sa qualité de vie? Pas facile, mais cela s'apprend affirment 4 femmes auteures de "Vivre, cela s'apprend*".

 

Basé sur leurs propres expériences

Les 4 auteures de ce livre sont des femmes de carrière qui pensent que c'est possible d'arriver à combiner le tout en préservant son bien-être, moyennant quelques astuces de vie. Se basant sur leur expérience personnelle, elles ont rassemblé dans un bouquin* les trucs de vie qui leur permettent de préserver leur bien-être.

Première règle: apprendre à relativiser

Un souci vous prend la tête? Rappelez-vous ceci:

• Dormez dessus . C'est un vieux conseil de sagesse, mais ça marche. Reposez-vous et laissez reposer le problème. Un problème est souvent sur-évalué quand on est fatiguée. En le laissant un peu décanter, on le voit souvent autrement.

Faites autre chose. Jusqu'à ce que votre attention soit monopolisée par cette autre chose. Quand on se focalise sur un problème, il s'aggrave.

• Prenez un papier . Et écrivez votre problème en toutes lettres pour avoir faits et éléments sous les yeux.

• Voyez à long terme . Demandez-vous si d'ici quelque mois, ce problème vous apparaîtra encore comme un vrai problème. Voir dans le futur que ce n'était qu'un problème passager aide à le remettre à sa juste place.

Parlez-en. Prioritairement avec une personne objective qui aide à prendre de la distance. Ou avec quelqu'un qui est confronté(e) au même problème. Le fait qu'elle confirme la difficulté de cette situation peut aider à relativiser.

Attention, relativiser exagérément n'est pas bon non plus. Si on minimise tout, on risque de devenir trop indifférent ou de ne pas chercher les bonnes solutions. A éviter aussi…

Pour en savoir plus:

> ‘Leven kan je leren’ * (Veerle Valaert, Jasmine De Coninck, Evy de Baerdemaeker en Nathalie Vermassen, éd. Borgerhoff-Lamberigts) n'est pour l'instant disponible qu'en néerlandais.

> 'Le bonheur, ça s'apprend' (Pierre Pradervant, éd. Jouvence)

A propos de bonheur, une récente enquête démontre que ce sont les 65+ qui sont actuellement les plus heureux. Découvrez aussi 12 trucs pour une bonheur attitude et 5 activités procurant un vrai sentiment de bonheur.

Contenu des partenaires