Le microblading: un regard sublimé grâce à des sourcils parfaits

Le microblading: un regard sublimé grâce à des sourcils parfaits
Reporters

Elément clé du visage, le sourcil est aujourd’hui au coeur de plusieurs techniques visant à le magnifier. Celui-ci apporte du caractère au regard, impossible donc de terminer une mise en beauté sans le structurer.

Certes, il existe un nombre incalculable de crayons et poudres pour dessiner les sourcils. Mais il est possible d’aller encore plus loin dans l’art du « eyebrows on fleek » (soit les sourcils parfaits) grâce à une technique révolutionnaire qui porte le nom de microblading.

Cette méthode, qui nous vient d’Asie, est bien souvent comparé au tatouage permanent, pourtant il existe des différences. Le microblading, grâce à des pigments, imite le poils afin de recréer une ligne de sourcils. De fines aiguilles sont utilisées de manière à n’atteindre que les couches supérieures de l’épiderme (à 0,3 mm sous la peau).

La rédaction de Femmes d’Aujourd’hui s’est rendue chez celle qui est devenue l’experte du microblading, Neilly Azola de chez « The Eye Designer« , afin d’en savoir plus sur cette technique et de la tester.

#1 Le microblading, pour qui ?

Que vous soyez blonde, brune ou encore rousse, vous pouvez opter pour le microblading. La technique convient à toutes les carnations. La différence se fera simplement au niveau du choix des pigments. « C’est un choix très important. Je sélectionne les pigments en me basant sur les sous-tons chauds et froids de la peau », explique Neilly.

Des sourcils très clairsemés ou déjà tatoués ? Il n’y a pas de problème, comme nous le dit Neilly qui prend le temps de réaliser un diagnostic personnalisé à chacune des clientes. C’est justement cette étape qui dure le plus longtemps. « On commence par un traçage au crayon gras afin de trouver la forme idéale pour le visage. Si celui-ci convient à la clientèle, nous passons au choix des pigments. »

#2 Comment ça se déroule ?

Satisfaite par la forme, vous passez ensuite à la pigmentation. La professionnelle commence par dessiner le contour. Il faut l’avouer, il s’agit là de la partie la plus douloureuse du microblading. Mais rien d’alarmant, on vous rassure ! La douleur s’apparente à de toutes petites griffes. Pour les plus sensibles, nous vous conseillons de vous procurer une pommade anesthésiante en pharmacie et de l’appliquer une demi-heure avant votre rendez-vous.

Place ensuite au remplissage qui est une étape plus beaucoup plus rapide que la précédente. Quelques retouches, et vous affichez des sourcils parfaits ! Une séance dure en moyenne 1h30 pour un résultat qui tient une année (tout dépendra de votre type de peau).

Toutefois, la réalisation d’une retouche peut être nécessaire un mois après votre séance. Là aussi, tout dépend de votre type de peau. Le processus de cicatrisation rejette jusqu’à 40% du pigment.

La première séance de microblading coûte en moyenne 250 euros. La retouche, quant à elle, s’élève à 50 euros. Un sacré budget mais qui peut s’avérer être un bon investissement pour être tranquille pendant une bonne année. Nous avons pu tester la technique et nous pouvons vous certifier que le résultat est plus que bluffant: des sourcils au tracé parfait et à la couleur intense. L’entourage se rend compte qu’il y a eu un changement, mais est incapable de l’identifier. Incroyable !

#3 Que faire lors de la cicatrisation ?

Dès votre sortie du soin, il est conseillé de tamponnez délicatement le liquide lymphatique sortant de vos sourcils. « Au lendemain de votre séance, une fine croûte se formera sur vos sourcils. Surtout, ne grattez pas ! », insiste Neilly. Désinfectez la zone 3 fois par jour en appliquant la chlorhexidine à l’aide d’un disque démaquillant.

Ensuite, hydratez vos sourcils en appliquant de la crème Vaseline pendant la cicatrisation. Dès que la croute sera partie, vous pouvez arrêter la cholrhexidine et la crème Vaseline. A ce moment-là, 30 à 40% de la couleur sera partie.

Vos sourcils s’éclairciront puis se ré-inensifieront dès la fin de la cicatrisation. La couleur restante plongera sous la peau et sera rejetée dès la quatrième semaine. Lorsque la croûte est présente, évitez à tout prix shampoing, sauna, hammam, piscine, rayons UV, gommage, crème à base d’acide de fruits.

Contacts: Neilly Azola / The Eye Designer 
0485/48.69.34
8, Avenue du Vieux Moutier
1640 Rhodes-Saint- Genèse

#4 Le résultat en images

Ceci pourrait aussi vous intéresser:

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)