Le jour du dépassement de la Terre tombe toujours plus tôt

Le jour du dépassement de la Terre tombe toujours plus tôt
© Shutterstock

Chaque année, le jour du dépassement de la Terre (Earth Overshoot Day) tombe un peu plus tôt. En 2015, c’était le 13 août, en 2016, le 8 août, et cette année, le 2 août. Depuis cette date, nous avons épuisé l’entièreté des ressources que la planète peut renouveler en un an… et nous avons encore cinq mois à vivre « à crédit ». Selon le Global Footprint Network, l’humanité aurait besoin d’1,7 planète pour subvenir à ses besoins, au train où vont les choses. Actuellement, nous avons émis plus de dioxyde de carbone que ce que nos forêts et nos océans peuvent en absorber, nous avons pêché plus de poissons et coupé plus d’arbres qu’il en peut naître et grandir en une année, nous avons aussi remplacé plus d’habitats naturels par des terres agricoles et du béton.

Outre la pêche intensive, la déforestation, les récoltes excessives, l’appauvrissement des sols et la surconsommation d’eau, ce sont les émissions de gaz à effet de serre la principale source du dépassement. Ces dernières représentent 60% de notre empreinte écologique globale. Il est devenu nécessaire de veiller à consommer de façon raisonnable.

Des gestes au quotidien

Le site belge du WWF propose quelques pistes concrètes pour s’attaquer au problème:

  • opérer une transition massive vers les énergies renouvelables
  • réduire notre consommation
  • adopter un régime pauvre en viande
  • lutter contre la gaspillage alimentaire
  • réduire nos déchets
  • passer à une économie circulaire basée sur le recyclage et la réutilisation
  • réinventer les modes de vie urbains
  • stimuler la mobilité verte et les récompenses fiscales des habitudes vertes
  • lutter contre la déforestation pour la conversion en terres agricoles

Prêt(e)s à relever le défi?

 

Ceci pourrait également vous intéresser

 

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)