Témoignage: « J’ai aménagé un van pour partir en road-trip »

Témoignage: "J'ai aménagé un van pour partir en road-trip"
Getty images

Lit, banquette, rangements et kitchenette: l’aménagement des vans est devenu un art auquel on s’initie à coup de « tutos » sur YouTube et de conseils échangés sur les groupes Facebook. Tout faire soi-même? Oui, c’est possible! La preuve avec le témoignage de Shirley qui a aménagé un grand fourgon pour en faire une petite maison mobile pour sillonner la France.

Shirley, 31 ans, travaillait en Slovénie comme développeuse informatique quand elle a décidé avec son conjoint de parcourir les Balkans avec un van aménagé. Neuf mois de travaux et une épidémie plus tard, ils ont finalement garé leur fourgon quelque part dans le sud de la France. Depuis le mois de juillet, ils vivent désormais à temps plein dans leur Renaud Master L3-H3. Shirley, qui a tout construit de ses propres mains avec son conjoint, nous donne quelques conseils pour se lancer dans l’aventure de l’aménagement d’un van.

1. Que veut-on faire avec son van?

Avant de se lancer, Shirley conseille de se demander ce qu’on attend du véhicule et l’usage qu’on veut en faire. « C’est inutile d’avoir un van très grand comme le nôtre, si on compte juste partir en week-end. Aussi, un véhicule aussi grand n’est pas adapté pour emprunter les autoroutes car cela coûte plus cher. D’ailleurs, nous voyageons uniquement sur des nationales. On ne s’aventure pas non plus sur des terrains cabossés car on sait qu’on n’arriverait pas à faire demi-tour ».

2. Des lanterneaux pour l’aération

Une des étapes essentielles dans l’aménagement d’un van est l’isolation. Mais qui dit « isolation », dit « aération ». « On a commencé par faire des lanterneaux sur le toit du fourgon. C’était assez angoissant de couper dans la tôle mais ça se fait facilement avec une scie sauteuse et une lame pour métaux ». Ces ouvertures sur l’extérieur permettent d’aérer le van mais surtout, assurent une bonne ventilation. « Car pour l’isolation, nous n’avons pas utilisé de pare-vapeur, ni de frein-vapeur. On a choisi des panneaux en liège, un matériau qui respire, mais il faut donc assurer un passage d’air continu pour évacuer l’humidité ».

3. Concevoir le plan électrique

Si on conçoit un van aménagé avec des petites installations comme des luminaires ou une kitchenette, Shirley conseille de prévoir le plan électrique en amont. « Il faut d’abord savoir où vont passer les câbles avant de les recouvrir par la couche d’isolation et les tasseaux sur lesquels vont se fixer les lambris et les aménagements comme le lit ».

4. L’isolation

Shirley et son compagnon ont opté pour des panneaux en liège de 4 millimètres mais regrettent un peu ce choix. « On a choisi un matériau naturel, mais compte tenu des quantités de colle qu’on a utilisées pour le coller contre la carrosserie, on aurait mieux fait d’utiliser de l’ARmAflex® ou de la frigolite. C’est moins écolo à produire, mais ça exige moins de produits toxiques pour les fixer ».

5. Les revêtements

Shirley et son conjoint ont d’abord commencé par le sol qu’ils ont recouvert d’un panneau marin, une sorte d’OSB ultra résistant à l’humidité, généralement utilisé pour les coques de bateaux. Sur les murs, ils ont fixé des tasseaux par-dessus la couche d’isolation en liège, puis les lambris avec une finition imitation bois. Le plafond est en contre-plaqué.

6. Un lit-peigne semi-fixe

Pour le couple qui a décidé de vivre plusieurs mois dans leur van, le confort du lit était une absolue priorité. Ils ont donc conçu un lit dont la partie fixe fait toute la largeur du van (1m60) et 1m50 de long. Une partie amovible peut être tirée pour agrandir le lit à 2 mètres de long. « Quand le lit est replié, on bénéficie d’un petit espace ‘salon’ avec deux sièges et une table rabattable ». Quant aux matelas, ils les ont achetés d’occasion et les ont découpés avec un couteau de cuisine électrique!

7. Un espace de stockage pour le matériel

Après un lit confortable, la deuxième priorité du couple nomade était d’avoir un espace de rangement suffisamment grand pour ranger le matériel de leurs différentes activités sportives. « On a d’abord commencé par définir la hauteur du ‘garage’ pour prévoir la hauteur du lit qui viendrait au-dessus. Les vélos et autres accessoires de sport sont posés sur une plaque OSB sur rail qu’on glisse sous le lit. Sur les côtés, on a prévu des rangements pour le matériel de camping, d’escalade et de natation ». Le couple de voyageurs voulait aussi éviter les fixations de vélo à l’arrière du van pour rester discrets et se fondre dans le paysage.

8. Une petite cuisine

Une fois le lit et le garage construits, les vanlifers ont utilisé le reste de l’espace pour concevoir la kitchenette. « Elle fait 1m30 de long et bénéficie d’un évier et d’une petite cuisinière au gaz amovible avec en dessous des caisses de rangement en OSB. Pour éviter que tout se balade pendant les trajets, on a simplement fixé deux crochets avec une barre en bois. Enfin, on a rajouté une petite planche rabattable pour agrandir l’espace au moment de la préparation des repas ».

9. Installations électriques

Pour les installations électriques, le couple a fait au plus simple. « On n’a pas de frigo électrique, on stocke quelques aliments dans les sièges en bois qui isolent bien de la chaleur ». Le couple a en revanche opté pour un Webasto, un chauffage d’appoint qui fonctionne au diesel qu’ils ont installé dans l’un des sièges. Pour la douche, Shirley confie qu’elle se lave au savon écologique dans les rivières. « Et nous faisons pas mal de ‘work away’: nous aidons des personnes sur des chantiers et en échange, ils nous offrent le gîte et le couvert. On dort toujours dans notre van, mais on peut au moins bénéficier d’une douche et d’un lave-linge ».

Aménager un van
Shirley

 

Shirley

Plus d’infos pour aménager un van:

Envie de vous évader dans la nature?

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)