8 questions sur le profil des cambrioleurs d’aujourd’hui

8 questions sur le profil des cambrioleurs d'aujourd'hui
Il y a quelques jours, nous vous donnions quelques astuces pour donner l'envie aux voleurs de passer votre maison. Maintenant, la suite…
 

Pour déjouer le plan des voleurs, autant savoir comment ils fonctionnent aujourd'hui. Voici les réponses recueillies auprès de policiers. 

1. Le nombre de cambriolages augmente-t-il?

Pas vraiment, selon les chiffres dont nous disposons (pas tout à fait récents, mais indicatifs…). En 2010, on en avait  enregistré 62 654; soit 3 % de moins que l'année précédente et 16 % de moins qu'au début des années 2000. Par contre, c'est 15 % de plus qu'en 2004-2005 qui avaient été deux années "anormalement" calmes.

2. Quel est le profil des cambrioleurs?

Il y a 20 ans, le phénomène était surtout lié à la "toxicomanie des pauvres". Aujourd'hui, c'est plus une manière d'organiser son revenu. Les auteurs? "Des individus agissant seuls ou des bandes (c'est assez récent) qui viennent majoritairement des pays de l'Est les plus pauvres: "la pauvreté facilite le recrutement de 'petits soldats'."

3. La manière de procéder a-t-elle changé?

Bonne nouvelle: jusqu'à présent, on n'observe guère d'adaptation aux modes de sécurisation. La plupart procèdent encore selon les bonnes vieilles méthodes (chignole et tournevis…),relativement faciles à déjouer. Par exemple,le simple fait de fermer la porte à double tour permettrait d'éviter la majorité des cambriolages.

verrou - cambriolage

4. Que volent-ils?

Objectif du "malfrat" qui réussit à pénétrer à l'intérieur: rassembler le plus silencieusement possible les objets les plus facilement transportables et monnayables (bijoux, argent, ordinateurs portables (pas les fixes!), appareils  photo, gsm, consoles de jeux, etc). Cela doit aller très vite car ça coûte cher un cambriolage quand on est surpris. Au moindre bruit suspect, il s'enfuit.

Les pièces les plus visitées: la chambre des adultes et la salle de bain, où ils ont le plus de chances de trouver des bijoux.

5. Quels sont leurs moments d'action privilégiés?

Les heures

Traditionnellement, la plupart des vols étaient commis entre 2 h et 5 h du matin, avec une petite préférence pour la nuit du jeudi et un pic vers 4 h, l'heure à on se couche ou se lève le moins. Mais, depuis quelques années, on observe un déplacement de la nuit vers la journée. Avant, 80 % des vols étaient nocturnes, maintenant plus de 50 % ont lieu en journée, parfois même à 8-9 h du matin. Parce que les mouvements sont moins facilement repérés s'il y a de la circulation, parce que beaucoup de maisons sont vides en journée et parce que les cambrioleurs repèrent quand sort une personne qui vit seule. Le candidat cambrioleur sonne et, si personne ne vient ouvrir, fait le tour et entre.

Surtout, ne vous croyez pas à l'abri si vous ne vous absentez que quelques minutes pour aller acheter le journal. Ce sont des instants que certains guettent en sachant qu'on prend alors moins de précautions pour fermer.

Les saisons

Il n'y a plus de périodes de l'année plus propices que d'autres, sinon de légers pics en mars, ainsi qu'en octobre et novembre ("Ils n'aiment pas quand les jours sont trop longs"). Et les vols, contrairement à la croyance, sont plutôt en baisse pendant les vacances. "Peut-être parce que les cambrioleurs aussi prennent des vacances et parce que les patrouilles sont multipliées."

Repérages…

Les vols sont souvent consécutifs à une observation des habitudes de la maison. Un conseil de prudence: si vous recevez des appels anonymes ou des démarcheurs inhabituels, ou si vous voyez un symbole inscrit sur votre mur, ce peut être un signe que vous êtes dans la liste.

6. Quels sont les lieux à risques? 

  • Le cambrioleur a un faible pour les immeubles à appartements où il porte davantage son dévolu sur les étages que sur les rez.
  • Il aime autant les quartiers très visibles que les maisons isolées.
  • On observe un léger déplacement des centres villes vers la campagne, et plus particulièrement, vers les villages proches des autoroutes et faciles d'accès. Il s'agit souvent de bandes itinérantes qui viennent parfois de loin et qui, après une bonne pêche, doivent pouvoir se déplacer très vite à des dizaines, voire des centaines de kilomètres."

7. Les auteurs sont-ils souvent identifiés?

Ce n'est pas évident, note un inspecteur spécialisé, surtout en ce qui concerne les bandes organisées venant de pays étrangers. Ils ont le don de brouiller les pistes. Ils agissent par exemple avec une voiture volée dotée d'une plaque, volée également sur un autre véhicule du même modèle et de la même couleur…. Aspect positif: lacollaboration avec les polices des pays d'origine (Moldavie, Roumanie, Bulgarie, Pologne, Géorgie…), de plus en plus sensibilisés au problème, s'est sérieusement intensifiée.

8. Les butins sont-ils parfois retrouvés?

Ce n'est pas fréquent, mais cela arrive de tomber sur de véritables cavernes d'Ali Baba. "Malheureusement, nous nous trouvons souvent face à des objets que nous sommes souvent dans l'incapacité d'attribuer à telle ou telle victime". D'où le conseil d'établir une liste complète des objets de valeurs présents dans la maison: en réalisant des photos des appareils ou bijoux, en notant les marques, les numéros de série, etc. Autre bon plan: graver son n° national sur des appareils comme les PC, chaînes hifi, etc.

Pour en savoir plus www.besafe.be, 02 557 33 99

 

 

 

 

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)