Choisir une crèche pour bébé: comment s’y prendre?

Choisir une crèche pour bébé: comment s'y prendre?
© Getty

À peine votre petit bout vient d’élire domicile au creux de votre ventre, vous devez déjà penser à vous en séparer. Qui s’en occupera à votre reprise de boulot? Mieux vaut se poser la question à temps! Comment s’y prendre?

1. Choisir le mode de garde

La crèche:

  • Les plus: l’Office national de l’Enfance (ONE) ou Kind en Gezin encadrent les établissements. Le personnel est obligé de suivre des formations. En cas d’absence d’une puéricultrice, une remplaçante prend le relais.
  • Les moins: les microbes s’y propagent rapidement et le personnel n’est pas fixe selon les horaires.

L’accueillant(e): 

  • Les plus: la personne est une figure de référence pour les quelques enfants dont elle s’occupe. Le cadre est familial.
  • Les moins: si vous optez pour une accueillante autonome, et qu’elle tombe malade ou part en vacances, vous devez trouver vous-même une solution de remplacement.

La nounou à domicile:

  • Les plus: les horaires sont en général plus flexibles, l’enfant reste dans son environnement et mieux à l’abri des microbes que dans un grand groupe.
  • Les moins: le prix est élevé et aucun contrôle extérieur n’est effectué, ce qui implique que vous devez avoir 100 % confiance en la personne à qui vous confiez votre enfant.

2. Trois types de milieux d’accueil

  1. Subventionnés par l’ONE: les tarifs dépendent du salaire des parents et vous bénéficiez d’un remboursement au niveau des impôts de 11,20 € maximum par jour par enfant.
  2. Autorisés par l’ONE: les tarifs sont fixés par le milieu d’accueil mais vous bénéficiez d’un remboursement au niveau des impôts de 11,20 € maximum par jour par enfant.
  3. Non encadrés par l’ONE: les tarifs sont fixés par le milieu d’accueil et vous ne bénéficiez d’aucune déduction fiscale.

3. Comment optimiser vos chances?

Avant 4 mois de grossesse: dressez la liste des structures d’accueil disponibles près de chez vous. Vous trouverez ces informations via votre commune, l’ONE… Officiellement, vous ne pouvez inscrire votre enfant qu’à partir de 3 mois de grossesse révolus mais rien ne vous empêche d’effectuer un premier tri dans votre recherche. Téléphonez aux différentes crèches pour connaître leur projet pédagogique et leurs disponibilités. Certains organismes privés acceptent déjà les inscriptions avant la date officielle en échange d’un acompte.

À 4 mois de grossesse: c’est le moment de réserver une place pour votre enfant dans les crèches qui correspondent à vos critères. Multipliez vos chances en vous inscrivant sur plusieurs listes d’attente. Et n’oubliez pas de vous désinscrire dès que vous avez trouvé une solution, par solidarité avec les autres parents!

Après 4 mois de grossesse: rappelez régulièrement les crèches pour confirmer votre intérêt. Les organismes demandent d’ailleurs souvent de repasser un coup de téléphone au cours du 7e mois de grossesse et à la naissance. Patience, les places se débloquent généralement en dernière minute.

Texte: Gwendoline Cuvelier | Coordination: Stéphanie Grosjean

À la recherche d’une crèche pour bébé?

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)