Le douloureux témoignage d’une maman sur le syndrome du bébé secoué (SBS)

Le douloureux témoignage d'une maman sur le syndrome du bébé secoué (SBS)
© Getty Images

Fleur Duvareille est la mère d’un petit garçon, Cameron. Alors qu’il est âgé de 6 mois, ce dernier est victime du syndrome du bébé secoué (SBS): il ne marchera probablement jamais de sa vie. Elle témoigne.

Le syndrome du bébé secoué (SBS) se déclare lorsqu’un bébé est violemment secoué par un adulte. Les muscles du cou d’un nouveau-né n’étant pas suffisamment développés pour soutenir la tête, cette dernière est ballottée dans tous les sens si on secoue l’enfant violemment. Les symptômes du SBS les plus courants sont une irritabilité, une somnolence, des convulsions, une respiration anormale ou des vomissements. Les conséquences sont tout aussi dramatiques: des lésions cérébrales ou le décès du nourrisson…

Une maman témoigne

Le 5 novembre 2012, Fleur Duvareille amène son fils Cameron, âgé de 6 mois et demi, chez son assistante maternelle. En fin de journée, la jeune maman reçoit un appel: elle doit se rendre immédiatement chez l’assistante, qui lui annonce qu’elle a dû appeler les pompiers. “J’arrive chez elle et je vois Cameron en PLS, avec les yeux qui tournent dans tous les sens. Il a le corps tout raide”, explique Fleur face à la caméra du site Konbini.

Cameron est directement transféré à l’hôpital, où il effectuera un scanner et une IRM. Le diagnostic est sans appel: le bébé a trois hématomes au cerveau, des lésions cérébrales et des hémorragies rétiniennes. “Sur le coup, je ne comprends pas”, confie la mère. “L’infirmier nous dit qu’il a peut-être été victime du syndrome du bébé secoué. Je n’en avais jamais entendu parler”.

“Secouer un bébé, ça peut le tuer ou le rendre handicapé”

L’enquête révèle que l’assistante maternelle a violemment secoué Cameron “parce qu’il pleurait trop”. “Elle l’a pris par les aisselles et elle l’a secoué violemment. Elle l’a ensuite jeté dans le lit parapluie où il a fait un arrêt respiratoire suite au choc. Voyant qu’il ne réagissait pas, elle l’a récupéré et l’a secoué, encore”.

Mettre en lumière ce geste violent

En 2015, soit trois ans après les faits, l’assistante maternelle est condamnée à deux ans de bracelet électronique et est interdite d’exercer auprès d’enfants mineurs. “La peine est misérable, cette femme a détruit notre vie”, confie Fleur. “Elle a rendu Cameron handicapé. La seule chose qu’elle a dite, c’est: ‘Je suis désolée'”.

Si Fleur Duvareille témoigne aujourd’hui, c’est pour sensibiliser les gens au SBS, encore trop méconnu. Elle raconte son histoire dans son livre Une vie secouée, aux éditions Sydney Laurent. Ce n’est pas la seule maman qui brise le silence et qui dénonce le syndrome du bébé secoué: il y a quelques mois, Aude Lafitte racontait l’histoire de son fils Timothée, décédé des suites du SBS. Retrouvez son témoignage ici.

Plus de témoignages:

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)