Princesses parfaites

Princesses parfaites
Belga

Etre princesse ne signifie pas toujours être parfaite. Certaines ont même tendance à oublier qu’un titre comporte plus de devoirs que de droits. Voici, signé Patrick Weber le classement des princesses modèles, celles qui ont tout bon! 

1 Mathilde de Belgique

Mathilde de Belgique

Née pour régner

Combien de fois n’ai-je pas entendu dire: «Moi, je ne voudrais pas être à leur place!». Une manière de rappeler que le travail de reine ou de princesse n’est pas tous les jours un conte de fée. Aujourd’hui, on assiste à l’émergence d’une nouvelle génération d’altesses qui ont choisi leur position et qui font tout pour se montrer éminemment professionnelles. C’est le cas de notre Mathilde. Si elle est née dans une famille aristocratique, rien ne la prédestinait à monter sur un trône. Rien si ce n’est une volonté de fer qui s’apparente à un véritable engagement vis-à-vis de la couronne. A tel point que le seul reproche que l’on puisse aujourd’hui lui faire est de sembler parfois «trop» royale. Mais Mathilde n’écoute pas les grincheux, elle travaille ses dossiers et incarne la fonction avec la même facilité que si elle avait été élevée «aux marches du palais».

2 Máxima des Pays-Bas

Máxima des Pays-Bas

Une nouvelle façon d'être reine

Avouons-le, au début ils n’étaient pas nombreux à parier un florin sur Máxima Zorreguieta. Dans le meilleur des cas, on la décrivait comme une ambitieuse qui allait porter atteinte à l’image de couronne, mais certains n’hésitaient pas à conspuer la roturière qui aspirait à porter une tiare royale. En une bonne décennie de mariage, l’Argentine a prouvé qu’elle avait l’étoffe d’une reine et même le talent de réinventer l’art d’être souveraine en toutes circonstances. En baskets ou en robe du soir. Avec sérieux ou à travers ses légendaires éclats de rire.

3 Kate

Kate

Moderne et conventionnelle à la fois

Etonnante cette nouvelle génération de royaux, qui apparaît plus raisonnable que la précédente. Certains soupçonnent même Kate d’être un peu réactionnaire ou même coincée. Il faut dire que la différence entre Kate et Diana est flagrante. La première a tout fait pour devenir une princesse modèle quand la seconde a tout fait pour détruire une image qui la révulsait. Au fil du temps, la jeune duchesse de Cambridge réussit aussi à imposer son tempo dans une famille royale qui a pourtant la réputation d’être inflexible. Elizabeth la respecte et sait qu’avec elle, le pays a trouvé une excellente future reine consort. 

4 Victoria de Suède

Victoria de Suède

La plus populaire

Quand il est monté sur le trône, Carl Gustav était le plus impopulaire des souverains d’Europe. Certains pensaient même qu’il serait le dernier roi d’une Suède destinée à devenir une république. Ce désamour fut en partie compensé par le mariage avec la jolie reine Silvia mais c’est la naissance de la princesse Victoria qui a radicalement modifié la donne. Aujourd’hui, la princesse héritière est l’une des plus populaires d’Europe et plus personne ne s’inquiète pour le futur de la couronne scandinave. Comme quoi, le temps fait souvent son œuvre.

5 Astrid de Belgique

Astrid de Belgique

Une grande dame

Malgré (ou grâce à) sa discrétion, Astrid est l’un des membres les plus populaires de la famille royale. Elle incarne l’image d’une princesse qui a parfaitement rempli son rôle de maman et d’épouse du prince Lorenz. Mais ce n’est pas tout, la princesse a aussi développé des trésors de diplomatie pour maintenir les liens dans une famille souvent désunie. De plus, elle a toujours parfaitement rempli les missions qui lui étaient allouées. La meilleure preuve? La manière dont elle a repris le rôle d’ambassadrice du commerce extérieur de la Belgique après l’intronisation de son frère. 

6 Mary du Danemark

Mary du Danemark

Du glam' nordique

 

Si tout le monde n’est pas fan du style Mary (jugé parfois un peu froid et superficiel), chacun s’accorde à reconnaître que l’épouse du prince héritier Frederik de Danemark a insufflé une sérieuse dose de glamour dans la famille royale. Mary Donaldson joue aussi à la perfection son rôle d’ambassadrice de la couronne, et sa parfaite maîtrise de l’anglais constitue l’un de ses plus grands atouts. 

7 Elisabeth de Belgique

Elisabeth de Belgique

Un sans-faute

La duchesse de Brabant est encore bien jeune mais elle mérite déjà d’apparaître dans notre top 8. Chacune de ses apparitions en public a été unanimement saluée comme si l’adolescente accomplissait l’apprentissage parfait d’une future reine. Outre sa maîtrise des langues, il faut aussi compter avec sa gestion du stress en public. La petite princesse a la chance de grandir dans une famille unie et aimante (ce qui n’a pas toujours été le cas par le passé dans la famille royale belge). De quoi envisager l’avenir de la future première reine des Belges avec sérénité. 

8 Elena d’Espagne

Elena d'Espagne

Petite fille modèle

En Espagne, on joue souvent à opposer les deux infantes. D’un côté Cristina, le vilain petit canard, entraînée dans la descente aux enfers de son époux Inaki Urdangarin pris dans les filets de l’affaire Noos. De l’autre, l’infante Elena qui a connu un échec conjugal mais qui a toujours su rester digne dans l’épreuve. Aujourd’hui, la princesse fait un come-back remarqué sur la scène officielle et constitue un solide soutien pour son frère le roi Felipe VI. 

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)