Elizabeth II en colère face aux rumeurs sur son mari

Elizabeth II en colère face aux rumeurs sur son mari
Reporters / Photoshot

Nous sommes parfois si impuissants face aux réseaux sociaux. C’est également le cas pour la reine Elizabeth II qui a dû faire face à de sordides rumeurs sur son mari, le prince Philip. La grand-mère des princes William et Harry est en colère. 

Il y a quelques jours, le réseau social Twitter s’est emballé comme cela arrive souvent. La cible cette fois? Le prince Philip, époux de la reine Elizabeth II. Une rumeur selon laquelle le duc d’Edimbourg est terriblement souffrant ou mort a été lancée. Les standards du palais de Buckingham ont été submergés d’appels, comme le rapporte le tabloïd The Sun.

Internet est incontrôlable

En colère, Elizabeth II a appelé depuis Balmoral son époux, qui lui était à Sandringham, pour trouver une solution face à ces horribles rumeurs. « Ils sont tombés d’accord pour dire qu’ils ne pouvaient pas faire grand-chose mais ils sont très, très contrariésCe n’est pas très agréable d’entendre des gens du monde entier faire des commentaires sur votre santé ou votre mort, même pour quelqu’un qui a l’habitude d’être médiatisé. Cela montre comment Internet peut devenir incontrôlable. La Reine est absolument furieuse à ce sujet et estime que c’est scandaleux », a rapporté une source anonyme au Sun.

La Reine à son chevet

D’autant que le prince Philip, qui vient de fêter ses 97 ans, semble très bien se porter. Il avait d’ailleurs assisté au mariage de son petit-fils le prince Harry, en mai dernier, et à la finale de la Royal Windsor Cup de polo, en juin dernier. Et comme le dit la source du Sun, si le prince Philip était réellement souffrant, la Reine serait à son chevet.

La famille royale d’Angleterre vous intéresse? Lisez également ceci

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

 

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)