Lady Gaga se confie sur la chirurgie esthétique et fait des révélations

Lady Gaga se confie sur la chirurgie esthétique et fait des révélations
Reporters / Mega

Lady Gaga enchaîne les interviews à l’occasion de la sortie du film « A Star is Born ». Elle s’est confiée sur la chirurgie esthétique et a dévoilé une anecdote importante de sa carrière. 

Dans « A Star is Born », Lady Gaga révèle la brillante actrice qui est en elle. Elle a d’ailleurs reçu une ovation de 8 minutes suite à la projection du film à la Mostra de Venise. Dans une des scènes du film dans lequel elle joue une chanteuse passionnée, Jackson (Bradley Cooper) demande à Ally (Lady Gaga) pourquoi elle ne chante jamais les chansons qu’elle écrit. « À tous les coups ou presque, les gens que je rencontre disent qu’ils aiment ma voix mais qu’ils n’aiment pas mon physique », répond le personnage.

« Mon nez d’Italienne »

Une séquence proche de la réalité. Puisque cette anecdote, Lady Gaga l’a réellement vécue au cours de sa carrière comme elle l’a confié à nos confrères du Mirror. « Avant que mon premier single ne sorte, on m’a suggéré de passer sur le billard pour faire refaire mon nez, mais j’ai dit non. J’aime mon nez d’Italienne. » Un refus catégorique pour rester authentique, ne pas être dénaturée.

Accro aux injections

Toutefois, Lady Gaga l’avoue, elle a eu recours à la chirurgie esthétique. Et en était même accro. Comme le révèle le ELLE France, la chanteuse avait une addiction aux drogues médicinales dans une période sombre de sa vie et était également devenue accro aux injections d’acide hyaluronique. Le déclic fut une phrase lancée par un de ses amis photographe: « Gaga je t’aime mais si tu n’arrêtes pas tes injections ça va mal finir. »

Plus de témoignages de star? Lisez également ceci

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, nos comptes Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)