Voici les objets les plus contagieux en temps de Covid

Voici les objets les plus contagieux en temps de Covid
Getty images

Quels sont les objets les plus à risque dans la transmission du virus? Pas forcément ceux qu’on croit!

Vous faites partie de ceux qui dégainent un coton tige pour taper votre code sur le terminal Bancontact, qui sortent un mouchoir pour toucher les poignées de votre immeuble ou qui appuient sur le bouton de l’ascenseur avec le coude? Pourtant, le risque de contamination via ces surfaces serait très faible. En revanche, d’autres objets moins touchés sont paradoxalement plus susceptibles de véhiculer le virus. Tout s’expliquerait par l’hygiène des mains.

Le mobilier urbain moins risqué qu’on ne le croit

Une étude publiée dans la revue anglo-saxonne Environmental Science and Technology Letters et à laquelle a participé l’Eawag (l’Institut Fédéral Suisse des Sciences et Technologies de l’Eau) montre que la présence du virus sur les surfaces les plus touchées dans les espaces publics est finalement très faible. L’expérience a été menée d’avril à juin 2020 dans une ville du Massachusetts. Les chercheurs ont étudié des surfaces comme les boutons des passages pour piétons, les poignées de poubelles et les poignées des portes de magasins (supermarchés, pharmacies, banques et stations essence). Sur les 348 échantillons analysés, seuls 8,3% étaient positifs au coronavirus. Une concentration si basse, que le risque de contamination a été estimé à moins de 5 cas sur 10.000. Un résultat qui s’explique notamment par l’utilisation de gels hydroalcooliques dans les espaces publics.

L’hygiène des mains toujours aussi essentielle

Faut-il donc se mettre à tripoter la rampe de métro sans vergogne? Non, car aussi faible soit-il, le risque qu’une personne contaminée touche la rampe de métro après s’être mouchée sans être passée par la case gel subsiste. D’ailleurs, une seconde étude a démontré que se désinfecter les mains était bien plus efficace que de désinfecter les surfaces. Se laver les mains reste donc un geste barrière essentiel pour éviter la contamination via les surfaces. Même si les chercheurs rappellent que les modes de transmission les plus courants du coronavirus sont le contact rapproché entre les personnes et les gouttelettes émises dans l’air lorsqu’on éternue, tousse, rit ou parle.

Les surfaces plus risquées auxquelles on ne pense pas

Bénédicte Vos, infirmière hygiéniste au CHU de Mons interviewée par La Libre, cite en revanche d’autres objets qu’on a tendance à manipuler sans s’être lavé les mains et qui peuvent être plus risqués que le bouton de l’ascenseur.

  • Les bijoux, comme les bracelets et les bagues portés toute la journée sans être nettoyés.
  • Les torchons de cuisine, sur lesquels on s’essuie machinalement sans nécessairement avoir les mains propres (on a tendance à moins faire attention à l’hygiène des mains chez soi).
  • Les briquets, qu’on laisse traîner à droite à gauche et qu’on se prête.
  • Les gants, qu’on lave moins souvent et avec lesquels on a tendance à moins se désinfecter les mains.
  • Le GSM, qu’on touche une trentaine de fois par heure.

Plus d’articles sur l’hygiène en temps de Covid

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)