Vidéo: Jean Paul Gaultier va abandonner la fourrure animale

Vidéo: Jean Paul Gaultier va abandonner la fourrure animale
Getty Images

Après Gucci et Versace, Jean Paul Gaultier a annoncé avoir l’intention de renoncer à la fourrure animale pour ses créations, reconnaissant que la façon dont les animaux sont tués pour leurs peaux est « absolument déplorable ». 

Armani, Versace, Ralph Lauren, Gucci, Burberry… Tous ont décidé d’abandonner la fourrure animale pour leurs créations. À cette liste non-exhaustive vient s’ajouter Jean Paul Gaultier qui a déclaré en direct sur Canal+ avoir la ferme intention de faire de même.

Des fourrures recyclées

Le célèbre couturier français a assuré qu’il allait « remédier » à l’utilisation de cette matière controversée dans ses collections. « J’en ai utilisé depuis mes débuts. (…) J’ai fait ça en utilisant quelques fois des vieilles fourrures recyclées », a-t-il expliqué.

Développer sa créativité

Et d’ajouter: « Il est vrai que la vraie fourrure est… plus sensuelle – c’est malheureux à dire – que la fausse fourrure. Mais on peut trouver d’autres moyens de se réchauffer. Cela permet peut-être d’aller vers une partie créative qui ne nuira pas… Parce que c’est justement la façon dont on tue les animaux qui est absolument déplorable. »

« La fourrure animale est sur la fin »

De son côté, PETA France se réjouit dans un communiqué de « cette excellente nouvelle » qui « fait suite à des années de pression de la part de PETA et de ses affiliées ». Et de poursuivre: « Cette décision s’inscrit dans une époque où la plupart des gens s’opposent à la cruauté qu’implique l’obtention de fourrure (…) La fourrure animale est sur la fin et les créateurs qui ne s’en rendent pas compte n’ont plus qu’à ranger leurs machines à coudre pour de bon », conclut PETA France.

Plus d’actions pour le respect des animaux? Lisez également ceci

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)