Moha, la marque belge de bracelets qui a pour ambition de nettoyer les océans

Moha, la marque belge de bracelets qui a pour ambition de nettoyer les océans
Moha

Amoureux de la mer, Laurent et Sylvain s’en sont inspirés pour lancer leur marque de bracelets. Reconnaissants, ils n’envisageaient pas d’entamer cette aventure sans s’engager écologiquement. Une partie des bénéfices des ventes est reversée à une association dont la mission est de sauver les océans. 

Par amour pour les océans. Moha Worldwide se veut plus qu’une simple marque belge de bracelets marins. Emplie d’une approche éthique et soucieuse de l’environnement, l’entreprise lancée par Laurent Raa et Sylvain Guichard a pour ambition de contribuer au nettoyage et au sauvetage des océans.

Inspiré d’un accessoire fonctionnel pour les marins

Et cette belle aventure a tout naturellement débuté à bord d’un bateau. « En vacances, mon beau-père nous a appris à confectionner un bracelet à partir de cordage et de manilles. Il m’a expliqué que ces accessoires portés par les marins étaient purement fonctionnels. L’idée était d’avoir toujours sur soi cet outil en cas d’urgence. Mais ces bijoux sont devenus tendance », nous confie Sylvain, 31 ans.

Une approche éthique et environnementale

Le bijou à leurs poignets tout l’été intrigue leurs proches. Les deux jeunes Belges, Laurent et Sylvain, se lancent alors le pari de mettre sur pied une entreprise autour de ce produit, mais autour de deux approches essentielles à leurs yeux: éthique et environnementale.

C’est pourquoi les bracelets, composés de cordages et manilles, sont confectionnés dans un atelier de protégé près de la région d’Ath. « En tout, ce sont cinq personnes, présentant un handicap mental ou physique, qui ont été formées pour fabriquer notre produit. Si nous leur avons présenté notre concept, elles ne se sont pas contentées de cela et ont apporté une vraie plus-value au bracelet en repensant sa fabrication. Alors que je mets une quinzaine de minutes à en fabriquer un, elles n’en mettent que cinq », détaille-t-il.

15% des bénéfices reversés pour sauver les océans

S’investir écologiquement était également fondamental pour Laurent et Sylvain. C’est pourquoi la marque belge s’est engagée à reverser 15% des bénéfices de ses ventes à l’association « The Ocean Clean Up », dont la mission de nettoyer les océans de ses déchets plastiques. « C’est une manière pour nous de boucler la boucle. La mer nous a inspirés pour notre projet, on lui rend ce qu’elle nous donne. » 

Les bracelets Moha Worldwide se déclinent en quatre modèles. Chacun porte le nom d’un point d’eau qui a marqué les deux entrepreneurs: Iguazu, Vanuatu, Tahoe et Keramas. Les accessoires sont vendus aux prix de 44,90 euros et 49,90 euros selon le modèle.

Où les trouver? Rendez-vous sur le site de Moha Worldwide pour vous faire plaisir et sauver les océans par la même occasion.

Plus d’articles mode? Lisez également ceci

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, parentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)