Mode durable: 5 astuces pour une garde-robe plus éco-responsable

Mode durable: 5 astuces pour une garde-robe plus éco-responsable
#showus by Dove – Getty Images

L’industrie textile est la deuxième plus polluante au monde derrière celle du pétrole. Mais alors, comment faire pour arrêter d’acheter trop d’habits tout en restant stylée? On vous livre quelques astuces pour faire des choix vestimentaires plus éco-responsables.

Des shampoings solides aux disques démaquillants réutilisables en passant par les sacs de course en toile, la durabilité acquiert progressivement une place plus importante dans nos modes de vie… et c’est tant mieux! Malgré tout, les effets de la fast-fashion (en français: la mode éphémère) se font plus que jamais sentir: l’industrie de la mode est devenue une véritable catastrophe environnementale et sociale. À l’heure actuelle, une transition vers un mode de consommation plus « responsable » passe donc inévitablement par des choix vestimentaires plus réfléchis. Oui mais voilà, si cela peut sembler simple pour certaines, c’est un véritable défi pour d’autres. C’est pourquoi nous avons rassemblé nos meilleurs conseils pour rendre votre garde-robe plus durable.

Pourquoi l’industrie de la mode est-elle si polluante?

Plusieurs facteurs sont en jeu. Tout d’abord, il y a les matières premières: l’industrie textile est notamment une grosse consommatrice de coton, dont la culture entraîne une pollution par les engrais et les pesticides. Sans compter qu’il faut plusieurs milliers de litres d’eau pour produire 1kg de coton. Le rapport de la fondation Ellen MacArthur, A new textiles economy: Redesigning fashion’s future, indique que 93 milliards de mètres cubes d’eau sont utilisés chaque année par l’industrie textile, rien que ça! Le pétrole fait également partie des matières premières exploitées en masse par l’industrie de la mode: il sert à la production de fibres synthétiques et de produits de teinture. Pourtant, il s’agit d’une ressource non-renouvelable.

La fabrication d’un vêtement génère elle aussi pas mal de déchets: de la confection du tissu à la fabrication du vêtement en passant par la teinture et les trajets entre chaque étape de production… Tout cela génère pas mal de résidus. Ensuite, il y a la distribution du vêtement: transport, consommation énergétique des magasins, etc. Suite à quoi notre usage personnel entre en compte: chaque vêtement est lavé, séché et repassé plusieurs fois dans son cycle de vie, ce qui est assez énergivore. Et enfin, on estime que la grande majorité des vêtements jetés finissent dans des décharges ou des incinérateurs, qui sont évidemment source de rejets toxiques.

5 conseils shopping pour garde-robe plus éco-responsable

Envie de minimiser l’impact de vos achats vestimentaires sur l’environnement? Sortez de ce système de « mode jetable » et apprenez à vous constituer une garde-robe plus éco-responsable.

1. Offrez une seconde vie à vos vêtements

L’un des facteurs aggravants de l’industrie de la mode telle que nous la consommons aujourd’hui, c’est son caractère linéaire: « j’achète, je consomme, je jette ». Par conséquent, plus de 80% des textiles finissent en décharge ou sont incinérés, ce qui génère une pollution non-négligeable. Vos vêtements ne vous plaisent plus ou ne sont plus à votre taille? Offrez-leur une seconde vie plutôt que de les mettre à la poubelle. Apportez vos pièces en bon état à la friperie de votre région ou à une association. Vous pouvez également organiser un vide-dressing ou les vendre en ligne: les applications telles que Vinted ou Facebook Marketplace rendent la vente de seconde main beaucoup plus simple. Si vous êtes davantage une adepte du troc, vous pouvez organiser des soirées d’échange avec vos amies au cours desquelles chacune propose les vêtements dont elle ne se sert plus. Ce n’est pas parce que vous n’aimez plus un habit qu’il ne peut pas plaire à l’une de vos amies! Si vos vêtements sont troués ou déchirés, vous pouvez toujours les repriser ou les faire réparer par un professionnel.

2. Achetez local et/ou en seconde main

Certes, les prix sont souvent plus avantageux quand on fait son shopping dans de grandes enseignes de prêt-à-porter. Mais il est plus que jamais nécessaire de privilégier le circuit court et de soutenir les commerces locaux. Privilégiez les marques de créateurs belges qui produisent leurs vêtements ici ou du moins en Europe. Rendez également visite aux friperies et boutiques de seconde main qui regorgent souvent de petits trésors.

3. Espacez les lavages

Non seulement, les lavages excessifs usent les vêtements mais en plus, ils consomment beaucoup d’eau et d’énergie. Bien sûr, les vêtements sales et ceux dans lesquels vous avez transpiré doivent faire un tour en machine. Mais certaines pièces comme vos jeans ou le gros pull que vous portez par-dessus deux autres en hiver n’ont pas besoin d’être lavés régulièrement. Retrouvez ici toutes nos astuces pour espacer vos machines.

4. Optez pour les bonnes matières

Nous l’avons vu plus haut, les matières premières ont un rôle important dans l’impact environnemental de nos choix vestimentaires. Il est donc primordial d’accorder une attention particulière aux tissus que nous choisissons.

  • Privilégiez les fibres en coton biologique certifié GOTS (Global Organic Textile Standard), garantie d’une production de textile responsable d’un point de vue social et écologique.
  • Le lin est l’une des fibres les plus écologiques: sa culture demande très peu d’engrais et ne nécessite pas d’irrigation. De plus, il s’agit d’un textile belge qui est principalement produit en Europe. Retrouvez plus d’informations sur le lin et ses origines ici.
  • Évitez les vêtements en fibres synthétiques (polyester, nylon, élasthanne etc.): certes, ils sont souvent moins chers mais ils sont produits à partir de substances extraites du pétrole, une ressource non-renouvelable. Ils ne sont pas biodégradables et difficilement recyclables. Cela dit, à choisir entre une pièce en cuir véritable et un habit synthétique, il vaut peut-être mieux opter pour la seconde option pour le bien-être animal. Tout dépend de ce à quoi vous accordez le plus d’importance.
  • Pensez aux marques éthiques qui proposent des vêtements produits à partir de matériaux recyclés et durables comme Shak & Kai ou encore Veja. Certaines marques de prêt-à-porter proposent également des collections « Conscious », composées de vêtements fabriqués à partir de matières plus durables.
  • Privilégiez des matières de bonne qualité qui dureront dans le temps.

5. Achetez mieux

Terminé d’acheter des vêtements dont vous vous débarrasserez un an plus tard! Même s’il est plutôt agréable d’être à la mode, vous n’avez pas nécessairement besoin d’adopter toutes les dernières tendance du moment. N’oubliez pas que la mode va tellement vite que les pièces que vous achetez maintenant seront déjà dépassées dans quelques mois. Faites donc votre shopping intelligemment et dirigez-vous plutôt vers des pièces que vous êtes susceptibles d’apprécier sur une longue durée. Privilégiez aussi les basiques, que vous pourrez utiliser pour plusieurs tenues. Apprenez ici comment rationaliser vos achat grâce au cost-per-wear.

Petite astuce: il a été prouvé que les réseaux sociaux nous font consommer davantage, comme nous vous l’expliquons dans cet article. Alors un conseil: déconnectez-vous!

Ceci pourrait également vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)