L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. Cliquez ici pour régler vos préférences en matière de cookies et afficher le contenu.
Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Getty Images

Le directeur de Bestseller (Vero Moda…) a perdu trois enfants dans les attentats au Sri Lanka

Par Justine Leupe

Dimanche, huit explosions meurtrières ont secoué le Sri Lanka. Parmi les 321 morts, on dénombre les 3 enfants du milliardaire danois Anders Holch Povlsen. Cet homme est l’actionnaire principal de la chaîne de vêtements en ligne Asos et est à la tête du groupe Bestseller.

Très peu d’informations ont été données sur cette triste nouvelle, hormis une déclaration du directeur de la communication de Bestseller: “Nous demandons de respecter la vie privée de la famille et nous n’avons pas d’autres commentaires.” Un moment douloureux pour cette famille danoise, très présente dans le milieu de la mode.

Les parents d’Anders Holch Povlsen étaient, avant lui, les patrons du groupe Bestseller. Parmi les nombreuses marques de cette entreprise familiale, on retrouve des noms bien connus comme Vero Moda, Only ou encore Jack & Jones. Au total, Bestseller détient 3000 points de vente dans 70 pays. Toujours dans le milieu de la mode, ce chef d’entreprise danois est l’actionnaire majoritaire de l’enseigne de vente en ligne Asos. Il a également des parts chez Zalando.

Des attentats revendiqués

Rappelons que ces attentats survenus dimanche ont été revendiqués par Daech. Ils ont fait 321 morts, dont 38 étrangers (un Français, un Portugais, un Néerlandais, deux ressortissants Turcs, deux Australiens, trois Danois, trois Indiens, deux Chinois, cinq Britanniques et plusieurs Américains) et 500 blessés. Le bilan reste provisoire et continue, au fil des heures, de s’alourdir. Pour l’instant, 40 personnes ont été arrêtées. Les autorités sri-lankaises ont placé le pays sous haute-surveillance, notamment en bloquant temporairement les réseaux sociaux, “pour éviter la propagation d’images incorrectes et fausses”, a déclaré le gouvernement.

Getty Images

Vous aimerez aussi

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, parentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Contenu des partenaires