7 conseils pour s’habiller « vintage » sans se ruiner

7 conseils pour s'habiller "vintage" sans se ruiner
©Getty/Eva Carollo Photography

Dans l’habillement, on emploie le mot « vintage » pour désigner des pièces de créateurs, ou plus largement des vêtements neufs ou d’occasion, ayant au moins 30 ans. Mais on shoppe ça où?

Ainsi, en 2017, toute toilette datant des années 1980 ou d’une période antérieure est considérée comme vintage. Mais aujourd’hui, on peut arborer un look vintage sans forcément posséder des pièces authentiques. De nombreuses marques proposent des reproductions de vêtements portés jadis, mais elles ne sont pas toujours à la portée de toutes les bourses. Heureusement, pour afficher un style rétro, il existe d’autres moyens.

Les friperies sans se ruiner

Il faut s’armer d’un peu de courage et remonter ses manches avant de fouiller dans les bacs de vêtements, mais les magasins de seconde main sont une mine d’or lorsqu’il s’agit de trouver des habits et des accessoires rétros à petits prix. De plus, en choisissant de vous fournir dans des boutiques telles que celles des Petits Riens ou d’Oxfam Solidarité, vous encouragez l’économie sociale et participez à la protection de l’environnement.

Les magasins de prêt-à-porter sans se ruiner

Les magasins de prêt-à-porter proposent généralement tous, en marge de leurs collections très ancrées dans la mode du moment, une gamme plus classique. Ces intemporels sont souvent inspirés des coupes vintage et restent bon marché. Jetez-y un oeil.

Les sous-vêtements sans se ruiner

Les sous-vêtements sculptent la silhouette et permettent de donner une allure plus vintage à vos tenues. Soutien-gorges cœur croisé, gaines et guêpières sont à privilégier selon les époques. La bonne nouvelle, c’est que ces sous-vêtements ne sont plus vraiment tendance; vous les trouverez donc à un prix raisonnable.

Les garde-robes familiales sans se ruiner

Si votre mère ou votre grand-mère est du genre nostalgique, il y a de grandes chances qu’elle ait gardé quelques vêtements qui lui tenaient à coeur. Dans ses placards, il est possible de trouver de jolies robes d’époque, qui trouveront sur vous un second souffle. Ces habits seront indéniablement de meilleure qualité que ce que l’on peut trouver aujourd’hui dans un magasin de prêt-à-porter, et si vous êtes en veine, il se pourrait bien que ces vêtements aient été cousus à la main !

La couture et le tricot sans se ruiner

On en vient à la couture et au tricot ! Si vous savez manier une machine à coudre ou tricoter, vous pouvez confectionner vos propres vêtements. Vous trouverez des patrons vintage sur Internet ou dans les magasins de seconde main. Vous pouvez aussi vous procurer des patrons contemporains au style rétro. Et si un projet est trop ambitieux pour vous (un manteau, par exemple), mais que vous comptez le porter beaucoup, vous pouvez exceptionnellement faire appel à une couturière. Estimez le cost-per-wear pour voir si ça en vaut le coup.

Les soldes sans se ruiner

Cela paraît évident, mais si une pièce de reproduction vous fait de l’oeil, attendez les soldes. Cette option n’est pas vraiment envisageable en ce qui concerne les véritables vêtements vintage, mais puisque les reproductions ont été réalisées en plusieurs exemplaires, autant en tirer parti !

Le troc et les vide-dressings sans se ruiner

Si vous avez dans votre entourage d’autres vintage-addicts, profitez-en pour organiser un troc ou un vide-dressing. Ce sera l’occasion de vous séparer des vêtements qui ne vous vont/plaisent plus et d’en acquérir de nouveaux… tout en passant un bon moment.

Brocantes, vintage… À lire aussi:

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)