4 choses que vous ignorez sur les adidas Superstar, baskets iconiques de la marque

4 choses que vous ignorez sur les adidas Superstar, baskets iconiques de la marque
©adidas

Intemporelle, la Superstar a traversé les époques sans jamais prendre une ride. Désormais, presque tout le monde dispose d’une paire, sans vraiment connaître son histoire. C’est votre cas? Voici quatre anecdotes à connaître sur cette basket iconique.

Un embout mythique en caoutchouc (surnommé shell-toe), trois bandes iconiques et un cuir haute qualité qui assure résistance et confort… Voilà les caractéristiques qui ont rendu célèbre la Superstar. Oui, mais pas seulement! Si cette basket est devenue une référence absolue, c’est aussi grâce à son histoire qui ne cesse d’inspirer les plus grands artistes, designers, musiciens et athlètes depuis sa création jusqu’à aujourd’hui.

4 anecdotes sur la Superstar d’adidas

Voici quelques anecdotes pour connaître un peu mieux l’histoire qui se cache derrière cette paire emblématique.

La Superstar existe depuis 50 ans

Cette année, la basket Superstar fête son demi-siècle d’existence. Si vous êtes née dans les années 60, il y a de fortes chances que vous en ayez porté en étant ado. Cinquante ans plus tard, elles se portent toujours avec autant de style et leur esthétique continue de séduire toutes les générations. Le modèle se réinvente chaque décennie mais il conserve toujours son ADN grâce à son design iconique, ses détails emblématiques et ses matériaux de haute qualité.

Une chaussure conçue initialement pour le basket-ball

Dans les années 1960, adidas était déjà un équipementier reconnu dans le milieu du football, puis du tennis en 1964 avec la Stan Smith. Mais en 1970, un autre sport monte en puissance: le basket-ball. Les athlètes étaient donc de plus en plus nombreux à rechercher une chaussure qui leur offrirait plus de puissance et de protection. Or, l’offre était plutôt pauvre dans ce domaine à l’époque. Les équipes de design adidas se sont directement attelés à la création de la chaussure parfaite pour ce sport.

Deux modèles virent le jour: la Supergrip, un modèle bas et la Pro Model, une version montante. Ces innovations se distinguaient des chaussures de basket traditionnelles grâce à leur semelle bien plus durable, leur tige en cuir souple, leur talon renforcé… Mais surtout: leur empeigne n’était pas en toile, contrairement aux modèles qui dominaient à l’époque. Très vite, elles ont intégré un embout protecteur au niveau des orteils, surnommé « Shell Toe », inspiré du monde du tennis (cela servait à éviter que le devant de la chaussure des joueurs ne s’abîme au moment du service). Chris Serven, l’homme qui a imaginé le modèle, avait donc créé un tout nouveau type de chaussures pour le basket. En 1969, le modèle fut rebaptisé « Superstar ». Dans les premières années qui suivirent sa mise en vente, cette basket a été portée par plus de 75% des joueurs de la NBA. Aujourd’hui encore, les pros du basket-ball conservent un lien avec la Superstar.

Elles bouleversent le monde du hip-hop grâce à RUN-DMC

Mais cette basket ne fut pas longtemps l’apanage des sportifs. Très vite, elle fit son entrée dans le monde du hip-hop grâce à l’un des groupes les plus influents de l’histoire du genre: RUN-DMC. En 1986, ils dévoilent le morceau My adidas! qui propulse la Superstar au statut d’icône hip-hop. Cette chanson était une réaction à une chanson de rap anti-baskets de Jerrald Deas appelée Felon Sneakers. Darryl McDanniels, membre de DMC, expliquait alors à la chaîne MTV: « La chanson ne parle pas seulement de sneakers, il s’agit de bien plus que ça. C’est une réaction destinée aux gens qui regardent les b-boys et disent: ‘Ces jeunes ne sont que des fauteurs de trouble, ils ne savent rien.’ Ils nous jugent sur notre apparence, sans rien savoir de ce que nous avons dans la tête. »

L’un des managers du groupe a convié Angelo Anastasio, cadre chez adidas, à leur concert au Madison Square Garden de New York. Pendant le show, RUN-DMC a invité les membres du public à brandir leurs vêtements et chaussures adidas en l’air. Suite à cela, le groupe a enregistré une vidéo dans laquelle il adresse un couplet à adidas et termine en criant « Give us a million dollars! » (en français: « Donnez-nous un million de dollars » ndlr.) Message reçu pour l’équipementier allemand qui proposa directement au groupe de signer un contrat de sponsoring d’une valeur d’un million de dollars avec adidas. C’était la première fois qu’une marque de sport sponsorisait un groupe musical.

Une chaussure parfaite pour le skate

Mais la sneaker n’allait pas s’arrêter en si bon chemin! Grâce à sa semelle résistante en caoutchouc, les skateurs pouvaient faire glisser leurs pieds rapidement sur le sol en béton des skateparks. En outre, ce modèle est très résistant, ce qui est plutôt pratique dans ce sport où les chaussures subissent de nombreuses agressions. Très vite, la Superstar s’est imposée comme étant la chaussure de skate par excellence. Des skateurs de légende comme Mark Gonzales ou Mariah Duran réalisent les tricks les plus difficiles avec cette paire mythique à leur pied.

Une source d’inspiration pour beaucoup

D’année en année, la Superstar continue d’inspirer les artistes, sportifs ou encore les stars du cinéma. Le modèle a d’ailleurs été réinventé par de nombreuses personnalités comme l’incontournable Pharrell Williams, Marc Gonzales ou encore Blondey, sans oublier la collaboration de la marque avec Prada.

adidas Superstar x Pharrell Williams

La silhouette de la Superstar a été adaptée à plusieurs reprises pour rester en adéquation avec les tendances, mais 50 ans après sa sortie, la chaussure n’a rien perdu de ses origines… ni de son succès d’ailleurs!

Ces articles pourraient également vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)