147 marques s’apprêtent à signer un « Fashion Pact » pour la protection de l’environnement

147 marques s'apprêtent à signer un "Fashion Pact" pour la protection de l’environnement
Getty Images

Ce lundi 26 août, François-Henri Pinault, Président-Directeur général du groupe Kering (qui détient notamment Gucci et Yves Saint Laurent), présente aux dirigeants du G7, le « Fashion Pact » qui répertorie les engagements écologiques de 32 grands groupes du secteur textile.

L’industrie textile est la deuxième plus polluante au monde derrière celle des transports. En effet, elle représente à elle seule 25% de l’ensemble des produits chimiques les plus toxiques, et 2,1 millions de tonnes de CO2 émis chaque année. Sans compter l’eau et les pesticides utilisés pour la culture du coton… S’il revient à chacun de modifier ses habitudes de consommation, de grands changements doivent également venir du secteur lui-même. Un constat qui a poussé à la création d’un « Fashion Pact », qui sera présenté ce lundi à l’occasion du sommet du G7, à Biarritz.

Le « Fashion Pact », c’est quoi?

En avril dernier, lors du Copenhagen Fashion Summit, l’Élysée a chargé François-Henri Pinault d’élaborer un pacte visant à réduire l’empreinte écologique de l’industrie du textile. Le « Fashion Pact » regroupe donc les différentes actions concrètes que s’engagent à prendre les grandes enseignes de l’industrie textile en faveur de l’environnement. Plus d’une trentaine de grands groupes du monde de la mode, regroupant 147 marques, s’apprêtent à signer ce pacte historique.

Quels engagements?

Le « Fashion Pact » a pour objectif de limiter l’impact environnemental de l’industrie textile d’ici 2030 et 2050. Il se divise en trois champs d’action: « atténuer le changement climatique et s’y adapter », « infléchir la courbe de la perte de la biodiversité d’ici dix ans » et « protéger les océans ».

Les signataires s’engagent, par exemple, à utiliser 100% d’énergies renouvelables sur toute la chaîne d’approvisionnement d’ici 2030 dans le but d’atteindre le « zéro émission nette de carbone » à l’horizon 2050. Bannir le plastique à usage unique, renoncer aux approvisionnements de matériaux issus de l’élevage intensif, privilégier une agriculture régénérative respectant l’écosystème naturel et assurant la protection des espèces… sont autant d’actions listées dans ce « Fashion Pact ». Chaque entreprise sera libre de suivre ses propres voies d’action pour atteindre les objectifs fixés par le pacte.

Les marques qui s’engagent

Parmi les 30 groupes signataires, on retrouve évidemment le groupe Kering (Gucci, Saint Laurent, Balenciaga, Alexander McQueen, etc.) mais également des géants du luxe, du prêt-à-porter ou encore des distributeurs, comme adidas, Burberry, Carrefour, Chanel, Galeries Lafayette, Gap, H&M, Hermes, Inditex, Nike, Prada, Ralph Lauren, Selfridges… Un projet ambitieux qui, on l’espère, fera bouger les choses.

Plus d’actus mode:

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)