Verger exotique: les arbres fruitiers à cultiver dans votre jardin

Verger exotique: les arbres fruitiers à cultiver dans votre jardin

Kiwi, poire, nashi, kaki, fruit de la passion et même baie de goji… Cultivez facilement ces fruits exotiques dans votre jardin. Ambiance tropicale garantie avec de belles et savoureuses découvertes en perspective!

Et si vous tentiez l’expérience de faire pousser des fruits exotiques dans votre jardin? Avec une bonne exposition et le bon sol, vous pouvez profiter de leurs belles floraisons et, avec un peu de patience, déguster leurs fruits sucrés.

L’asiminier, la banane du pauvre

Originaire d’Amérique du Nord, l’asiminier (Asiminia tribola) ou « paw-paw », est aussi appelé arbre à bananes. Ses fruits charnus ressemblent à des mangues et leur goût rappelle à la fois celui de la banane, de la mangue et de l’ananas. Le fruit à chair blanche, jaune ou orange et aux nombreux pépins arrive à maturité en fin d’été. On cultive l’asiminier pour ses fruits, mais c’est aussi un très bel arbre au port pyramidal, dont les grandes feuilles virent au jaune à l’automne avant de tomber.

Comment faire?

  • Plantez-le dans un sol normal (ni trop sec, ni trop humide), si possible légèrement acide.
  • Adulte, l’asiminier résiste à -25°C, mais les jeunes arbres doivent être protégés du gel par une épaisse couche de paillis durant les trois premières années.
  • L’arbre ne supporte pas les rayons directs du soleil les premières années. Trouvez-lui donc un emplacement à l’ombre d’un arbre bas ou d’un arbuste. En grandissant, il se retrouvera au soleil, indispensable pour qu’il produise des fruits sucrés à souhait.
  • Si vous voulez récolter ses fruits, mieux vaut planter deux arbres, question de pollinisation. Si vous manquez d’espace, plantez deux arbres de variétés différentes dans un même trou de plantation, ils s’entrelaceront en poussant et la pollinisation sera assurée. Nos variétés préférées pour le jardin: Davis, Gent 1, Gent 2, Overleese, Prima 1216 et Sunflowers.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eric (@eric_ba_) le

Le kaki, leçon de patience

Le kaki désigne à la fois l’arbre et le fruit, orange, dodu et brillant. Il peut pousser dans nos vergers, mais il faudra un peu de patience pour déguster ses fruits. Laissez-les donc sur l’arbre jusqu’à ce qu’ils soient mous, en novembre. Les feuilles du plaqueminier (Diospyros kaki), autre nom du kaki, prennent une jolie couleur pourpre à l’automne. Choisissez une variété nord-américaine, le plaqueminier de Virginie (Diospyros virginiana), plus adapté à nos jardins car plus résistant (Pieper, Yates, et Supersweet).

Comment faire?

  • Plantez-le au soleil, dans un sol normal à légèrement acide, pas trop humide, à l’abri des vents de nord-est.
  • Chaque année, déposez une couche épaisse de paillis au pied de l’arbre. Adulte, il résistera à des gelées de -15 °C, mais un gel tardif pourra provoquer le gel des jeunes branches et des fleurs.
  • Pour favoriser la pollinisation et obtenir une belle récolte, mieux vaut planter deux arbres. Nos variétés préférées pour le jardin: Agakaki et Nishijo.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par OhPlants (@oh_plants_) le

Le poirier Nashi, entre pomme et poire

Il a la forme ronde d’une pomme mais le goût d’une poire. Juteux, sucré, avec un petit goût de melon, il se consomme de préférence cru. Contrairement aux feuilles, les fruits ne tombent pas de l’arbre. Il faudra les cueillir à maturité, lorsqu’ils sont mous. Suivant les variétés, cela ira d’août à décembre. Parfois même autour de Noël, si les gelées sont tardives. Nos variétés préférées pour le jardin: Nijisseiki, Hakko et
Hosui.

Comment faire?

  • L’arbre de ce poirier est très résistant aux maladies et se plaît dans un emplacement ensoleillé, dans un sol fertile.
  • Placez-le non loin d’un autre nashi ou d’un poirier pour favoriser la pollinisation.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sarita Jayanty Mizin (@postthecolony) le

Kiwis et kawaïs

Il suffit d’un bout de mur bénéficiant d’un bon ensoleillement pour réussir la culture du kiwi (Actinidia chinensis). Dans la même famille, le kiwaï, aussi dit « kiwi d’été » ou « de Sibérie »  (Actinidia arguta) nécessite moins d’espace que le kiwi traditionnel. Il se couvre de petits fruits de la taille d’un gros raisin, à la saveur plus sucrée. La culture de ce petit arbre est ultra simple. L’arbuste se couvre de fleurs couleur crème dès la fin mai et les premiers fruits peuvent être récoltés de la mi-septembre (bien avant les kiwis) à la Toussaint.

Comment faire?

  • Plantez-le idéalement contre un mur exposé au sud ou au sud-ouest, contre une pergola, une clôture, voire un poteau.
  • Le sol sera riche en humus, léger et bien drainé, mais pas calcaire.
  • Comme les kiwis, les kiwaïs se plantent par deux: un plant mâle et un ou plusieurs plant femelle qui porteront des fruits. Nos variétés préférées pour le jardin: Ananasnaya, Bayern Kiwi, Geneva, Jumbo, Weiki et Ken’s Red.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Plantura (@planturagarden) le

La passiflore: de la fleur au fruit de la passion

Le fruit de la passion est le fruit de la passiflore, une plante grimpante qui se dote de jolies fleurs parfumées blanches et violettes à partir de juin. Les fruits, de la couleur et la forme des abricots, mûrissent à partir du mois d’août et sont parfaitement comestibles.

Comment faire?

  • Pour récolter des fruits mûrs, placez la passiflore dans un endroit très chaud, comme une serre (ouverte pour que les insectes puissent polliniser la plante) et du soleil à profusion.
  • Choisissez la variété Passiflora caeruela pour ses fleurs.
  • Si vous souhaitez cultiver la passiflore pour ses fruits, optez plutôt pour la Passiflora edulis.
  • Attention, elle ne résiste pas aux gelées: ses fleurs sont peut-être un peu moins belles, mais elle porte de délicieux fruits lorsqu’elle est cultivée sous serre ou dans un grand pot rentré dès les premières gelées.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Elizabeth Gardère (@elizabeth.gardere) le

Le Lyciet, l’arbre à baies de goji

Cette petite baie rouge en provenance du Tibet est considéré comme un « superaliment »: riche en antioxydants et en vitamines, elle améliore le système immunitaire et a des vertus antifatigue… L’arbuste qui porte la baie de goji, le lyciet commun (Lycium barbarum) peut aussi pousser dans nos jardins. Au printemps, il se couvre de petites fleurs bleues violacées.

Comment faire?

  • Plantez-le dans un endroit ensoleillé ou à mi-ombre, à l’abri du vent, dans un sol pauvre, alcalin, bien drainé.
  • Mélangez éventuellement la terre du trou de plantation avec du sable et de la chaux. L’hiver, le lyciet résistera à des gelées de -15 °C.
  • Mieux vaut le tailler chaque année pour réduire sa taille de moitié.
  • Il vous faudra patienter un peu avant de récolter les premières baies. Mais à partir de 4 ans, l’arbuste pourra produire jusqu’à 500g de baies rouge orangé à chaque automne.
  • Le lyciet peut facilement être cultivé en pot, à l’intérieur: rempotez le plant dans un mélange de terre de jardin, de terreau, d’un peu de sable et de quelques billes d’argile. Arrosez une fois par semaine en hiver et trois fois en été. Ne laissez pas l’eau stagner dans la coupelle pour éviter le pourrissement des racines.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Chris Chung (@chris.goodness) le

Texte: Laurence Machiels

Envie de plus de fruits au jardin? Ceci pourrait aussi vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin,maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)