Que faire pour se prémunir des ravageurs et des maladies au jardin?

Que faire pour se prémunir des ravageurs et des maladies au jardin?

Limaces, altises, pucerons, oïdium… Pour éviter et soigner les bobos végétaux, certains jardiniers se démènent. Les amoureux de la nature pratiquent quant à eux la paresse avec raison: moins on intervient, plus le jardin est sain!

Ravageurs et maladies: prévenir plutôt que guérir

  • Faites une croix sur les traitements: même lorsqu’ils sont naturels, ceux-ci demandent des renouvellements réguliers. Seules exceptions: quelques granulés de Ferramol (anti-limaces bio) permettent de protéger les jeunes pousses fragiles de l’appétit de limaces trop gourmandes, la bouillie bordelaise peut être utile pour éviter le risque de mildiou sur les tomates, une poignée d’orties au fond des trous de plantations leur donne un coup de peps appréciable…
  • Soignez le mal à la racine! Si une maladie ou un ravageur font de gros dégâts, c’est le signe d’un déséquilibre naturel.
  • Faites confiance aux plantes: la plupart du temps, elles se défendent très bien toutes seules.
  • Soyez sans pitié: si une plante est ravagée, éliminez-la plutôt que de la soigner.
  • Ne soyez pas têtu: si vous connaissez les mêmes problèmes avec les mêmes plantes plusieurs années de suite, c’est le signe que cette plante n’est pas adaptée à votre environnement. Appliquez immédiatement le conseil précédent.
  • Choisissez les variétés les plus résistantes et adaptées aux conditions de votre jardin: observez ce qui pousse naturellement chez vous et dans les jardins voisins, et renseignez-vous sur les variétés locales, souvent plus robustes car adaptées au milieu.
  • Favorisez les prédateurs naturels de vos ennemis: installez des nichoirs à insectes, laissez ça et là des tas de bois mort, créez une mare… Les coccinelles, guêpes, carabes, larves de chrysopes sont redoutables pour venir à bout des pucerons et chenilles. Les hérissons, grenouilles et certains oiseaux dévorent les limaces.
  • Faites diversion: quelques plantes sauvages ou des capucines attireront les prédateurs et les détourneront de vos cultures.
  • Apprenez la cohabitation: les limaces et escargots vous rendent service en nettoyant le jardin et en recyclant certains déchets. N’essayez pas de les éliminer complètement!
  • Évitez les monocultures: ces plantations en masse attirent irrésistiblement insectes et maladies et épuisent le sol, ce qui oblige à lui ajouter de l’engrais.
  • Mélangez les végétaux dans les plates-bandes, et vous réduirez de deux tiers les traitements nécessaires. Pas besoin d’être pour cela un expert en mariage de plantes: l’objectif principal est simplement de brouiller les pistes des ravageurs. Ceux-ci sont attirés de loin par des molécules émises par leurs végétaux de prédilection. Si ces signaux sont camouflés par d’autres molécules, les ravageurs ont plus de mal à atteindre leur cible!

Vous aimez jardiner? Ces articles pourraient vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, nos comptes Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)