Potager: les mariages parfaits

Potager: les mariages parfaits
Getty Images

Ail et fraisier, bourrache et tomate, capucine et courgette… Ces associations, connues des amateurs de potagers, permettent d’obtenir de généreuses récoltes et de jardiner sans engrais chimiques ni pesticides.

Les techniques d’association de cultures sont utilisées dans le jardinage biologique pour prévenir les attaques d’insectes ravageurs, champignons et autres maladies de plantes. Les jardiniers ont également remarqué que certaines plantes s’épaulent dans leur croissance, et que d’autres ont tendance à se nuire.

D’un livre à l’autre sur le sujet, les informations données ne sont pas toujours concordantes. Et pour cause: la pratique du compagnonnage, comme celle du jardinage, est en partie empirique, car elle dépend aussi des caractéristiques du sol, de l’exposition du jardin, et de son environnement. Il existe cependant des règles de base.

Les règles du compagnonnage

1. La diversité est importante

Au potager comme dans le reste du jardin, c’est la diversité qui assure a bonne santé des plantations! Plus un espace accueille d’espèces et variétés différentes, moins on a besoin de traitements phytosanitaires pour l’entretenir.

2. La rotation des cultures lutte contre l’appauvrissement du sol

Pour éviter la multiplication des nuisibles, il faut empêcher l’appauvrissement du sol. Au potager, cela passe par la rotation des cultures, ou par des associations comme celle des légumineuses, qui enrichissent le sol en azote, avec des plantes comme la tomate ou les cucurbitacées, qui ont besoin de cet apport. La trilogie maïs, haricots et courges, est un classique du genre: le maïs fait office de tuteur pour le haricot, tandis que les courges couvrent le sol. Les trois compagnons sont gourmands en eau, mais leurs besoins alimentaires se complètent.

3. Les fleurs éloignent les insectes ravageurs

Les fleurs sont utiles au potager. Elles brouillent les pistes des insectes ravageurs, en constituant de bons leurres. Le duo choux et fleurs, et plus particulièrement choux et cosmos, en est un bon exemple. Comme toutes les fleurs de la famille des astéracées, le cosmos permet de lutter contre les piérides, des papillons blancs particulièrement voraces avec les choux. Une autre combinaison aussi efficace que haute en couleur est l’association tomates-tagètes: les feuilles odorantes des tagètes repoussent les pucerons, tandis que leurs racines agissent efficacement contre les nématodes, ces petits vers blancs nocifs pour les racines des tomates. Enfin, les fleurs attirent les pollinisateurs qui augmentent le potentiel de récolte: les fleurs de lavande, de phacélie ou de bourrache (par ailleurs utiles comme engrais vert), attireront bourdons et abeilles de façon particulièrement efficaces auprès des pois, haricots ou tomates.

4. Les plantes aromatiques éliminent les insectes nuisibles

Certaines plantes aromatiques, grâce à leur odeur, peuvent éloigner voire éliminer des insectes nuisibles. L’aneth et le fenouil éloignent les pucerons, les araignées rouges et les teignes du poireau. Le basilic protège les tomates du mildiou et des parasites, la rue officinale a la réputation d’éloigner les pucerons, l’armoise commune tiendrait souris, rongeurs, escargots et limaces à l’écart, la tanaisie contient de la tanacétine, un répulsif efficace pour de nombreux insectes, comme les doryphores.

5. Les apiacées se protègent mutuellement

Les apiacées, (aneth, anis, angélique, carotte, carvi, céleri, cerfeuil, coriandre, cumin, fenouil, panais, persil), ont tendance à se protéger mutuellement.

6. Celles qui ne s’entendent pas

Les liliacées (ail, asperges, oignons, poireaux, ciboulette, échalote…), les solanacées (tomates, pommes de terre, aubergines, poivrons…) et les légumineuses (haricots, pois, lentilles, arachides, soja, fèves…) n’évoluent pas bien ensemble, sans que l’on ne sache exactement pourquoi.

Amours et désamours entre légumes

Texte: Isabelle Masson-Loodts

Vous aimez jardiner? Ces articles pourraient vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces jardin, mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, nos comptes Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)