Jardin: bêcher ou ne pas bêcher?

Jardin: bêcher ou ne pas bêcher?
Belga

Les jardiniers traditionnels croient le bon bêchage profond indispensable. Pourtant, on remplace de plus en plus la bêche par la « grelinette » pour préserver la structure du sol et les microorganismes.

Facultatif ou indispensable?

Indispensable, mais délicatement. Certains prônent encore le double bêchage à l’ancienne tandis que d’autres plaident pour que la terre ne soit pas retournée du tout. La bonne façon de faire est sans doute un travail léger mais régulier de la terre.

Quand?

• Certains pratiquent ce travail en hiver, mais les jardiniers d’autrefois attendaient une belle journée de mars; ils avaient constaté qu’un sol nu en hiver se dégrade.

• Exception: les terres argileuses, gorgées d’eau, retournées avant les grands froids, afin que le gel émiette la terre.

Avec une bêche?

Agressive pour le sol et les vers de terre, la bêche est à éviter. La fourche-bêche ou la « grelinette » est le bon plan conseillé. Pourvue de deux manches et de trois à cinq dents, elle décompacte la terre sans la retourner. Ce labour homogène et doux épargne les micro-organismes et la structure du sol.

Comment manipuler la grelinette?

Enfoncez la grelinette dans le sol en ramenant les manches de l’avant vers l’arrière, en gardant le dos bien droit. Sans vous fatiguer… ou presque.

Astuce

Placez les vers de terre rencontrés dans une boîte et remettez-les à la surface du sol à la fin du travail: ils achèveront le travail d’aération en s’y enfonçant!

Point d’attention

  • Respecter la terre en tant que milieu vivant est une façon efficace et légère de créer et conserver un sol fertile au fil des années.
  • Un labour doux épargne les micro-organismes et la structure du sol.

Vous aimez jardiner? Ces articles pourraient vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)