Fleurs séchées: le retour de la tendance

Fleurs séchées: le retour de la tendance
Getty images

Tendance dans les années 80, les fleurs séchées reviennent en force, entraînées par une irrésistible vague vintage et bohème. Une belle occasion d’immortaliser des fleurs cueillies au jardin!

Et si on aidait les fleurs à échapper à leur obsolescence programmée naturelle? Voici quelques techniques pour sécher les fleurs et en faire de jolis bouquets secs.

L’immortelle, championne des fleurs séchées

Si les différentes variétés d’immortelles sont les championnes des fleurs séchées, c’est parce qu’elles conservent presque le même aspect (forme, pétales, couleurs) après séchage.

  • Pour les cultiver rien de plus facile: un emplacement ensoleillé, une terre assez légère et bien émiettée en surface et semez-les directement en pleine terre. Plantes annuelles et bisanuelles, les immortelles reviennent chaque année.
  • Cueillez-les un peu avant qu’elles n’atteignent leur plein épanouissement par une journée de beau temps après l’évaporation complète de la rosée du matin.
  • Séchez-les ensuite par pendaison: fleurs, tête en bas, par petits bouquets de 10 au maximum, de préférence dans une pièce sombre et aérée (un grenier bien ventilé est idéal).

Photo 101b Immortelle a bractées29042003-Helichrysum_9 copie

Les fleurs à semer

Les mélanges de graines pour bouquets secs proposés par certains semenciers sont généralement composés de différentes variétés d’immortelles à brachtées, d’acrolinium (immortelles d’Australie), de statices, de zinnias, de soucis, etc. On les sème généralement à la volée en avril-mai pour cueillir les fleurs en juillet-août. Ces annuelles faciles à cultiver peuvent être séchées par pendaison de la même façon que les immortelles. Leur diversité offre de nombreuses possibilités de créations florales.

Photo 103a soucis 25062006-Calendula_officinalis_porcupine_2 cop
Fleur de souci

Les autres plantes à semer

Feuilles, branches, fructifications, graminées, céréales ou graines peuvent avantageusement accompagner les fleurs dans les bouquets secs. Il faut tenter ses propres expériences. Voici quelques pistes intéressantes.

  • La monnaie du pape, bisannuelle, fructifie en septembre-octobre. Elle aime la mi-ombre et un sol riche.
  • Les chardons et cardères, de culture facile, ils apprécient un terrain très sec et ensoleillé.
  • Les capsules ornementales des pavots somnifères et nigelles de Damas se ressèment facilement au soleil sur tout type de sol.
  • Pensez aussi aux graminées et céréales dont la culture est simple: quelques brins et épis peuvent même être glanés en bord de chemin lors d’une balade…
Photo 13b cereales 02052019-_D4_0270 copie
Graminées

L’art de la conservation

Nadine de Terwangne, fleuriste retraitée et professeure d’art floral spécialiste des compositions en fleurs sèches, partage quelques astuces.

  • Ne jamais pendre les hortensias (Hydrangea macrophila): placez les fleurs dans un vase avec 3 cm d’eau. Après absorption de l’eau, les fleurs sèchent en 2 à 3 semaines
  • Stabilisation à la glycérine pour certaines fleurs fragiles: mélangez 50% d’eau chaude et 50% de glycérine dans un vase puis y placer un bouquet pendant 3 à 4 jours.
  • Séchage dans du gel de silice: immergez entièrement les fleurs pendant une semaine dans une grande boîte remplie de ce gel composé de petits grains. Cette technique est idéale pour conserver les couleurs des roses, œillets, pensées.
  • Le séchage au fer à repasser pour le feuillage: repassez les feuilles sans ajout de vapeur, entre deux draps, pendant quelques secondes. Très efficace pour le feuillage des bambous, aralias, heuchères, hêtres pourpres…
  • Le vernissage: pour solidifier et lisser la surface (pas en cas de stabilisation à la glycérine): enduire de vernis en aérosol.
Photo 9b hortensia hydrangea macrophila30062006-Hydrangea_macrop
Hortensia (Hydrangea macrophila)

Six vivaces à privilégier

Outre les annuelles, certaines vivaces conviennent bien au séchage. Le pépiniériste Frédéric Gabriel, spécialiste des plantes vivaces, en recommande plusieurs.

  • La catananche, très rustique, elle supporte -20 °C ainsi que les endroits (très) secs.
  • La statice vivace apprécie un sol bien drainé situé au soleil.
  • La variété Munstead de lavande supporte très bien notre climat mais avec un emplacement en plein soleil sur un sol pauvre, voire pierreux.
  • Les chrysanthèmes vivaces Dendranthema aiment le soleil ou la mi-ombre et tout type de sol. Les pincer en 2 fois, à la mi-mai et un mois plus tard pour booster la floraison et obtenir une plante résistante aux intempéries.
  • Les achillées hybrides aiment le soleil ou la mi-ombre avec un sol pas trop lourd. Éliminez les fleurs fanées avant que leurs graines ne tombent sur le sol.
  • L’hortensia Hydrangea macrophila apprécie l’ombre ou la mi-ombre et un sol enrichi de terre de bruyère.

Envie de plus de fleurs? Ceci pourrait vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)