Des photos de Robert Capa ou Raymond Depardon à 85 euros

Des photos de Robert Capa ou Raymond Depardon à 85 euros
© Magnum / Diana Markosian

Du 4 au 8 juin, l’agence photo Magnum organise une vente en ligne de plusieurs images. Ayant pour thématique la liberté, les tirages sont au prix de 85 euros. Une affaire pour les amateurs du 8e art.

Robert Capa, Raymond Depardon, Steve McCurry, Elliott Erwitt… Les grands noms du photojournalisme sont à l’honneur sur le site de l’agence Magnum. Dans une sélection intitulée Freedom, sont répertoriés des tirages au prix exceptionnel de 100 dollars, soit environ 85 euros. À titre de comparaison, le reste du catalogue est disponible à partir de 765 euros, tandis que certaines images peuvent coûter jusqu’à 9.767 euros.

La liberté comme thème

À l’occasion du 50e anniversaire de mai 68, le thème choisi pour cette vente est la liberté. « L’année 68 fut une année sismique marquée par de profonds changements sociétaux et politiques, le tout au nom de la liberté », peut-on lire sur le site de l’agence Magnum. « Des manifestations étudiantes ont déferlé sur les villes, des déclarations d’indépendance ont été proclamées et, en particulier en Amérique, le mouvement des droits civiques a gagné en importance à mesure que la guerre du Vietnam prenait de l’ampleur. Les normes raciales, religieuses et sexuelles ont été interrogées, brisées et redéfinies. » Parmi les 78 photographies faisant partie de la sélection Freedom, on retrouve des instantanés des révoltes qui ont soulevé Paris en mai 68, mais aussi du Venice Beach Rock Festival, d’une intervention de Martin Luther King ou des scènes illustrant l’insouciance des vacances.

Vous aimez la photo? Ces articles pourraient également vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)