L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
158km à travers les Ardennes belgo-luxembourgeoises © Soline de Groeve

L’Escapardenne, la randonnée qui traverse les Ardennes luxembourgeoises et belges

Par Soline de Groeve

Avec une trentaine de points de vue et traversant de nombreux sites naturels, l’Escapardenne permet de profiter pleinement des trésors des Ardennes belges et luxembourgeoises.

Débutant à Ettelbrück (Luxembourg) pour se terminer à La Roche-en-Ardenne (Belgique), “l’Escapardenne Lee Trail & Eislek Trail” est l’une des plus belles randonnées transfrontalières d’Europe. Composée de huit étapes, elle s’étend sur 158km. On l’a faite!

2 randonnées en 1

L’Escapardenne se compose de deux “Leading Quality Trails – Best of Europe”: le Lee Trail (52km) et l’Eislek Trail (106km). Tous deux sont balisés avec des panneaux bleus, illustrés d’une vague blanche. Le premier sentier est une extension du second et se déroule entièrement au Grand-Duché. Il relie les villages d’Ettelbrück, Bourscheid-Moulin, Hoscheid et Kautenbach. Le deuxième, qui traverse la frontière, débute à Kautenbach et continue jusque Clervaux, Asselborn, Houffalize, Nadrin et La Roche-en-Ardenne. Au total, il faut compter huit jours pour effectuer l’itinéraire complet. Il est possible de dormir sous tente (en camping et bivouac) ou dans des hébergements (auberges, hôtels, maison d’hôtes…). Si vous n’êtes pas féru(e) de randonnées, optez pour la deuxième option: moins de matériel à porter et l’assurance de bonnes nuits réparatrices pour repartir le lendemain.

L’Escapardenne Lee Trail

C’est à deux pas de la gare d’Ettelbrück que la randonnée débute. Pour commencer de bon matin, il vaut mieux dormir la veille dans le centre de la ville (à 3h de route de Bruxelles ou Tournai, et 2h de Liège ou Namur). Le petit-déjeuner englouti, c’est donc parti pour une première journée de marche (17,6km)! On quitte directement la ville pour s’enfoncer dans les bois… qu’on ne quittera presque plus pendant une semaine. Le sentier grimpe, mais ça en vaut la peine: Priedegtstull, le château médiéval de Bourscheid, Gringlee… On enchaîne les points de vue sur la Sûre et c’est tout simplement magnifique! On aperçoit enfin Bourscheid-Moulin, le camping et l’Hôtel du Moulin où on passera la nuit.

De Bourscheid à Horscheid

Deuxième jour de randonnée. L’objectif: Horscheid, à 19,3km. Après avoir longé le cours d’eau et enjambé un tunnel ferroviaire, on rejoint le haut-plateau puis le point de vue “Napoleonsknäppchen”, point culminant de la randonnée (505m). Nos jambes brûlent, mais la journée est loin d’être terminée… On rejoint le village de Dirbach, où on s’octroie un lunch à l’auberge Dirchbach Plage: une salade de chèvre chaud qu’on déguste le long du ruisseau. Le lieu est paisible et ensoleillé… On resterait bien là toute la journée, mais nous devons continuer!

On s’enfonce à nouveau dans les bois, puis à travers des taillis de chênes. Alors qu’on pensait donner un peu de répit à nos cuisses, l’itinéraire se conclut par la “Molberlee”, crête rocheuse emblématique de l’Escapardenne Lee Trail. Ça grimpe… Mais au sommet, on peut se dire avec satisfaction qu’on a réussi cette seconde étape.

Entre montées et descentes

C’est déjà la dernière étape du Lee Trail… avant d’entamer l’Eisleck Trail évidemment! 15km nous séparent de Kautenbach: un jeu d’enfant comparé aux deux premières journées. Le sentier monte et descend à travers les différentes vallées et le haut-plateau. En chemin, on aperçoit la chapelle St. Michel à la façade blanche et jaune et datant de 1874, ainsi que les éperons rocheux de la “Hoflee”. Arrivés au point de vue de Hockslee, on aperçoit déjà Kautenbach, notre point d’arrivée, qu’on rejoint par un chemin de crête. La randonnée est terminée, mais nous devons puiser dans l’énergie qu’il nous reste pour atteindre le camping, qui se trouve à l’autre bout du village. C’est dans un pod (une petite hutte en bois) qu’on passe la nuit avant de s’attaquer à la deuxième partie de l’Escapardenne.

L’Escapardenne Eislek Trail

Kautenbach ayant une gare, on peut tout à fait y conclure l’aventure et retourner en Belgique. Mais on peut aussi entamer les 106km de l’Escapardenne Eisleck Trail: ça a été notre choix! Depuis le camping, on rejoint le sentier et on s’enfonce dans les bois. L’itinéraire nous emmène jusqu’au château de Schuttbourg, puis aux villages de Wilwerwiltz, d’Enscherange et de Drauffelt. On continue ensuite à travers les bois jusqu’à apercevoir l’Abbaye de Clervaux et, quelques kilomètres plus loin, le centre du village.

On profite de la fin de la journée pour explorer Clervaux. Cette localité luxembourgeoise possède le titre de “Cité de l’image” et propose ainsi des expos photos en plein air, ce qui rend ses ruelles encore plus charmantes. Son château abrite quant à lui l’exposition de photographies The Family of Man, créée par Edward Steichen et classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Une splendide collection d’images à ne surtout pas manquer!

18,8km dans les bois

Le lendemain, on quitte directement Clervaux pour s’enfoncer dans les bois. Après avoir dépassé une sapinière, on découvre l’épave de l’avion FK 803, qui s’est écrasé là en 1945. On dépasse ensuite le couvent de Cinqfontaines et on rejoint Troisvierges, où on prend notre lunch (un sandwich ultra-frais de la Bäckerei Fonk). On retourne ensuite dans les bois jusqu’à atteindre le Moulin d’Asselborn, un hôtel-restaurant qui signe la fin de la randonnée.

Entre champs et prairies

C’est déjà le sixième jour de marche: aujourd’hui, nous rejoignons la Belgique! L’itinéraire (20km) est paisible: il y a peu de dénivelé et le sentier traverse essentiellement des champs et prairies. Plusieurs points d’eau ponctuent le chemin, ce qui le rend encore plus agréable. À la moitié du trajet, la borne 263 annonce notre arrivée dans le Plat Pays. On entre alors dans les bois jusqu’à atteindre la ville de Houffalize: cette étape est l’une des plus simples de la randonnée! Elle nous laisse une bonne partie de la fin d’après-midi pour se prélasser sur une terrasse du centre-ville.

Jusqu’au lac de Nisramont

La septième étape est la plus longue: 23,4km, principalement à travers la forêt. On enchaîne des petits chemins de crête jusqu’au Moulin de Rensiwez, puis on redescend pour atteindre le confluent des deux Ourthes. Notre itinéraire se confond alors avec une autre randonnée: il faut suivre les losanges rouges jusqu’au barrage de Nisramont (et sa cafétéria qui permet de boire un verre au soleil). De là, on retrouve nos panneaux bleus pour remonter sur le plateau à Nadrin, jusqu’au village de Ollomont. Le sentier continue jusqu’au rocher du Hérou avec un détour par l’Ourthe, mais on décide d’éviter des kilomètres supplémentaires et on rejoint notre logement.

Dernière ligne droite

Dernier jour de marche, avec un programme de 18km. Le sentier débute au site naturel du Hérou, classé au patrimoine exceptionnel de Wallonie, puis nous emmène dans la vallée de l’Ourthe et à travers le site archéologique celtique du “Cheslé”. Après plusieurs points de vue, on descend dans la vallée pour atteindre la Corniche du Deister: on aperçoit La Roche-en-Ardenne, notre destination finale. We did it!

Nos conseils et bons plans

  • Quand réaliser l’Escapardenne? L’automne et le printemps sont les deux meilleures saisons pour profiter de la randonnée sans souffrir de la chaleur (n’oubliez quand même pas votre crème solaire et un chapeau) ou du froid. On ne peut pas prédire la météo mais il vaut mieux réaliser l’Escapardenne par temps sec (sous la pluie, certains sentiers peuvent être glissants).
  • C’est difficile? L’Escapardenne Lee Trail & Eislek Trail ne s’adresse pas aux débutants: il faut avoir un niveau physique convenable pour se lancer dans cette aventure (et avoir un bon équipement). Si vous voulez malgré tout admirer certains des paysages, il est possible de réaliser chaque étape indépendamment des autres (ou uniquement le Lee Trail, ou l’Eislek Trail).
  • Bon à savoir: les itinéraires relient des villes desservies par une gare (Ettelbrück, Kautenbach, Troisvierges, Clervaux…) ou des bus. Il est donc aussi possible de raccourcir le parcours. Les transports en commun sont gratuits au Grand-Duché!
  • Nos bonnes adresses sur le chemin: à Clervaux, logez à l’hôtel Koener: son espace wellness est la pause idéale après une journée de randonnée. À Nadrin, laissez-vous séduire par le confort de la maison d’hôtes Les Alisiers et, surtout, par la gentillesse de Nicole.

Plus de randos:

Recettes, mode, déco, sexo, astro: suivez nos actus sur Facebook et Instagram. En exclu: nos derniers articles via Messenger.

Contenu des partenaires