Théâtre: on a goûté au Fish & Chips

Théâtre: on a goûté au Fish & Chips

Une émission  télé culinaire. Incorporez-y deux présentatrices qui se détestent comme on hait une femme qui porterait la même robe que nous à une soirée (c’est dire). Salez, poivrez et – surtout – acidifiez  de répliques bien senties. Telle est la recette de la pièce « Fish & Chips » qui se joue au Théâtre de la Toison d’Or. 

En cuisine…

D’un côté, Scarlet, la productrice de l’émission Fish & Chips ». De l’autre, sa présentatrice-vedette qui se retrouve privée de sa coanimatrice depuis que cette dernière a perdu les eaux en plein tournage.

Les candidates remplaçantes ne se bousculant pas au portillon,  Scarlet  se dévoue pour jouer le binôme face à la caméra. Le bon plan parfait à un détail près: les deux femmes se détestent. Non, on ne vous dira pas pourquoi, l’intrigue s’en charge très bien.

Aux fourneaux…

Nous disions donc: une présentatrice vedette  (incarnée par Nathalie Penning), en total-look léopard et tombeuse d’hommes riches et vieux. Et une productrice bourge un rien coincée (Nathalie Uffner) qui ne se gêne pas pour porter un jugement moral sur la première. Laquelle ne se laisse pas faire. Et c’est l’escalade des vannes entre véritables pestes cruelles et rebelles. Oui, ça claque!

Au menu…

Si la joute verbale qui ponctue toute la pièce fait presque passer au second plan le tournage de l’émission, quelque chose unit ces deux femmes. D’abord une intrigue (motus!) … Puis une réflexion sur l’image des femmes de 50 ans, considérées comme de la « marchandise périssable »… ce qui les rendrait presque attachantes.

Où? Quand? Comment?

Jusqu’au 31 mai 2018 au Théâtre de la Toison d’Or. Infos et réservations: 02/510 05 10 et via le site.

Vous aimez le théâtre et les films? Lisez aussi ces articles

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)