L’enterrement de vie de jeune fille

L'enterrement de vie de jeune fille
L’enterrement de jeune fille peut être considéré comme le dernier soubresaut de ce que la jeune fille n’a jamais osé accomplir en temps que jeune fille débridée. Il faut donc en profiter un maximum. Ca peut être comparé à une totémisation. Mais ne perdons pas de vue que le but de la soirée est qu’elle s’amuse. Ne pas aller dans les excès.

« Ma meilleure amie l’a organisé et a réuni mes amies des différents horizons. Elle a fait venir un strip-teaseur et une cartomancienne (qui m’a prédit que j’allais avoir un enfant mais pas avec mon mari à une semaine du mariage cela surprend) »

On peut faire un enterrement de vie de jeune fille plus décadent mais aussi quelque chose de plus calme. Adaptez la soirée à la personnalité de la future mariée
L’enterrement de vie de jeune fille, plus communément appelé le brûlage de culotte est en règle générale organisé par la témoin (qui est souvent à la tête de l’organisation de la soirée) la/les sœur(s), et les amies de la mariée.
Gardez cet évènement secret. Que ça reste une surprise pour la mariée.
Une nouvelle formule pour passer un enterrement de jeunes filles de manière détendue et entre copines est sorti il y a peu. C’est un peu le même principe que les soirées Flexipan ou Tupperware. Excepté qu’on ne présente pas des moules mais des sex-toys. Mais ne vous affolez pas, c’est d’une façon très soft. C’est l’occasion de se retrouver entre filles, de se faire des confidences. Leurs hôtesses font ça de manière très pudique et savent instaurer une bonne ambiance. (http://www.softlove.be/
Vous pouvez aussi partir une journée en spa, vous faire des tatouages à l’henné, des séances de hammam, des masques aux algues. Et terminez la journée par un bon restaurant gastronomique.  Ce sera l’occasion de vous détendre et vous raconter quelques anecdotes croustillantes. Ou aller passer le week-end à la mer et y faire diverses activités variées. Plein de choses sont possibles.

Petit conseil

Ne faites pas cette soirée la veille du mariage. Ce serait dommage pour la mariée d’être grisée le jour de son propre mariage, ou tout simplement fatiguée et qu’elle ne profite pas du grand jour comme il se doit.

Et vous? 

Vous avez organisé ou participé à un enterrement de vie de jeune fille? Laissez-nous un commentaire, votre histoire nous intéresse!

 

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)