Carnaval pluvieux, carnaval heureux!

Carnaval pluvieux, carnaval heureux!
© Justine Leupe

Le week-end dernier, les carnavals ont retenti aux quatre coins de la Wallonie. Et demain, c’est Mardi Gras, les Gilles de Binche battront leurs sabots sur le pavé de la ville. Mais des Gilles, il n’y en a pas qu’à Binche…

Dimanche 23 février, les 90 Gilles et 65 Paysannes ont fait vibrer les rues de Villers-la-Ville (Brabant Wallon), malgré une pluie qui s’est déversée de manière généreuse. Mais rien ne peut arrêter un carnaval!

Les oranges sanguines en guise de soleil

La pluie, la neige, le soleil, le vent… chaque année c’est la surprise niveau météo lors des carnavals. Cette année, à Villers-la-Ville, ce sont les gouttes et le vent qui se sont pointés. Rien de bien grave, il ne suffit que d’une petite cape en plastique pour que les Bossus du Ramipont (nom donné aux Gilles de Villers-la-Ville) et les Paysannes, dites Mam’zelles, poursuivent le folklore!

Au-delà des gouttes, c’est une pluie d’oranges et de bonbons qui s’est abattue sur les Villersois. Les Gilles ont été généreux, les oranges sanguines vont donc gagner les petit-déjeuners des habitants de la commune durant un bon moment. Les Mam’zelles ont, pour leur part, rempli les poches des enfants de bonbons. C’était jour de fête, les bambins pouvaient bien se lécher les babines.

À gauche les Paysannes, à droite les Bossus du Ramipont © Justine Leupe

Le tout sur des airs de batterie qui ont fait danser les spectateurs toute la journée et une bonne partie de la soirée. Les 10.000 pas quotidiens étaient atteints dès 14h!

Une fin en apothéose

Comme chaque année, le carnaval de Villers-la-Ville se termine par le Rondeau. Les Gilles et les Paysannes brûlent Oscar, un Gilles empaillé pour chasser l’hiver… Pour la deuxième année, cet événement de clôture se faisait au sein de l’Abbaye de Villers-la-Ville. La tempête Ellen a quelque peu modifié l’organisation. Oscar doit normalement brûler au centre du Rondeau formé par les Gilles et Mam’zelles. Mais cette année, à cause du vent, Oscar était légèrement reculé et a brûlé rapidement… Cela voudrait donc dire que le printemps est à nos portes?

Pourquoi on aime les petits carnavals?

Les carnavals de petite taille ont ce côté convivial et villageois que n’ont pas les événements de grande ampleur. À l’inverse, ces derniers sont, on ne peut pas leur voler, bien plus impressionnants.

Les carnavals de petite envergure sont une belle occasion de revoir des amis d’enfance, de taper la causette tout en essayant d’attraper le plus d’oranges et puis surtout de s’amuser, mais ça, c’est partout pareil!

Sur ce, bon carnaval à tous les ‘Binchous’ demain!

Plus d’idées de sorties

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)