L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Matthieu Dortomb

Aux “Origines” de l’humoriste Baptiste Lecaplain

Dans son deuxième spectacle “Origines”, Baptiste Lecaplain se livre sans fard à travers le récit de son enfance qui fut jalonnée d’obstacles comme sa timidité et son bégaiement. Une démarche prétentieuse? Non, sincère et drôlement touchante. Rencontre.

Avec un spectacle intitulé “Origines”, impossible de ne pas avoir envie d’en savoir plus sur votre enfance. Comment était le petit Baptiste? 

Oh il était très timide! Une sorte de Macaulay Culkin dans “Maman, j’ai raté l’avion” mais beaucoup plus effacé (rires). C’était terrible à l’école car j’étais très pâle donc j’avais tendance à rougir rapidement. Et forcément, il y avait toujours quelqu’un pour le souligner… Du coup, je rougissais encore plus!

Comment ce petit garçon timide est aujourd’hui devenu humoriste?

Pour rembourser ses dettes de jeu. Non, je plaisante évidemment (rires). On dit toujours que le théâtre aide à se soigner. Mais là où j’étais scolarisé, il n’y avait pas de cours. Alors je regardais énormément de spectacles d’humoristes.

Lesquels?

Il y avait Vincent Lagaffe ou encore Jean-Marie Bigard. Dès qu’un humoriste passait à la TV, ma maman m’appelait: “Baptiste, regarde!”.

Est-ce vrai que votre mère vous écrivait des petits textes à lire à la boulangère quand elle vous envoyait chercher du pain? 

Oui… “Bonjour. Je voudrais du pain…” D’ailleurs, elle les a tous gardés!

Ce sont toutes ces anecdotes que vous partagez dans ce nouveau spectacle. Vous vous livrez réellement… 

J’avais envie d’un spectacle qui raconte la vie que je suis en train de vivre. J’apprécie lorsque les humoristes proposent des spectacles personnels. C’est toujours plein de sincérité…

Ce spectacle s’adresse-t-il à de jeunes trentenaires nostalgiques de leurs enfances? Un peu comme vous? 

Au début, j’avais peur que mon spectacle “Origines” soit trop personnel, qu’il n’intéresse personne. Finalement, je me suis rendu compte que nous avions tous été confrontés aux mêmes choses. Un échec amoureux, de premières expériences…

Aujourd’hui, vous avez la trentaine et êtes papa d’une petite fille. “Origines” est-il pour vous l’occasion de faire un bilan de vos premières années de vie? 

En quelque sorte, oui. J’ai toujours eu cette idée de spectacle sur mon enfance. Il y a tellement matière. Il fallait s’en servir (rires). Mais j’osais pas, de peur de ne pas intéresser. J’ai participé à l’émission “Parenthèse inattendue” de Frédéric Lopez où justement on vous demande de parler de vous. Je me suis rendu compte que je pouvais raconter ma vie tout en étant rigolo. Ca m’a rassuré et motivé!

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Vous avez probablement déjà une idée du thème qu’abordera votre troisième spectacle. La paternité peut-être? 

J’aimerais beaucoup, mais pas un spectacle entier. De toute façon, ce ne sera pas pour tout de suite. J’aimerais voir ma fille grandir et avoir assez de matière pour écrire ce nouveau spectacle.

Votre fille, Thelma, rigole-t-elle déjà à vos blagues? 

Oui, j’en suis très fier. Aujourd’hui, elle a trois ans. Nos conversations tournent souvent autour du “pourquoi”, mais je la fais déjà rire. Le soir, elle me demande de lui lire des histoires mais en y ajoutant des blagues. Sa maman n’est pas super contente car je l’excite au lieu de la calmer avant le coucher. J’aime tellement ce challenge de la faire rire.

Baptiste Lecaplain présentera “Origines” le 5 octobre prochain au Whalll. 
Informations et réservations, ici.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Contenu des partenaires