16 expositions originales à découvrir en Belgique cet été

16 expositions originales à découvrir en Belgique cet été
Instagram: @keramis

Balade sonore sur les pas de Jacques Brel, exploration des techniques pour voyager dans le temps, découverte des oiseaux qui désertent les forêts ou exposition sur le grand sculpteur français Jean Dubuffet… Vous trouverez forcément une exposition qui vous intéressera dans cette sélection originale! 

Après plusieurs semaines de fermeture, les musées revivent à nouveau et ont besoin de notre soutien. Voici une sélection d’expositions originales à découvrir en Belgique cet été.

1. « Maison de famille » à Namur

Présentation: « Ouvrir les yeux, blotti dans une alcôve soyeuse, se prélasser dans un bain parfumé, s’ébahir de voir les enfants s’amuser dans la cour d’honneur, humer les parfums d’un plat mijotant dans la cuisine, déjeuner en famille devant la cheminée, s’octroyer une partie de carte, se délecter d’un chocolat chaud avec ses amies, flâner dans le jardin à l’ombre d’un tulipier, prendre une leçon de musique, revêtir ses plus beaux atours, préparer un concert de clavecin, offrir un souper aux invités, se languir de son bien-aimé… Tels sont les moments privilégiés à partager au Musée des Arts décoratifs dans le cadre de l’exposition permanente ‘Maison de famille’. En déambulant dans cet édifice classé au patrimoine exceptionnel de Wallonie, vous découvrirez la vie quotidienne au 18e siècle dans une maison de maître, où cohabitent, sans nécessairement se croiser, les membres d’une famille aristocratique namuroise, tels les comtes de Groesbeeck ou les marquis de Croix, et leurs domestiques… »

  • Jusqu’au 31 décembre 2020 au Musée des Arts décoratifs Les Bateliers à Namur
  • Plus d’infos: Maison de famille

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Les Bateliers Namur/Arts déco (@museedesartsdecoratifsdenamur) le

2. Matt Mullican à Hornu

Présentation: « Le MACS présente la première exposition muséale de l’artiste américain Matt Mullican en Belgique. Rétrospective comme son titre le suggère, Representing the Work s’articule autour des principaux chapitres d’une œuvre qui se déploie depuis plus de 40 ans, des premiers pictogrammes de l’artiste à ses célèbres frottages et drapeaux en passant par ses performances sous hypnose et ses diagrammes cosmologiques. Rassemblant plus de 1000 images, extraites d’encyclopédies, d’internet, etc., ou dessinées par l’artiste, l’exposition est une occasion unique de s’immerger dans l’univers obsessionnel et singulier, parfois proche en apparence de l’art brut, de l’un des principaux représentants de la ‘Pictures Generation’. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Musée des Arts Contemporains (@macshornu) le

3. Deux siècles de peinture à Mons

Présentation: « Pour la toute première fois, une exposition qui témoigne de la manière dont la cité du Doudou s’est imposée depuis deux siècles comme une ville de culture, défendant l’enseignement artistique, les musées et les artistes actifs sur le territoire. Y a-t-il bel et bien une ‘école de Mons’ qui se réclamerait d’une doctrine? Au début du 19e siècle, tout comme Bruxelles, Gand ou Anvers, Mons possède une académie pour former les artistes, un musée pour acquérir les œuvres, et organise un salon tous les trois ans. Fort de ces institutions, un véritable courant artistique va naître et se développer tout au long du 20e siècle, grâce à de nombreux artistes. Bien qu’ils aient eu une carrière importante, la plupart ont été injustement oubliés. Cette exposition inédite permet de retracer l’histoire mouvementée et foisonnante de cette ‘école de Mons’: parcourant deux siècles d’art, elle offre un vaste et éclectique ensemble d’œuvres au sein duquel des groupes d’artistes partageant des liens narratifs se détachent. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Pôle Muséal / Ville de Mons (@monspolemuseal) le

4. Yann Arthus-Bertrand à Mons

Présentation: « Du 4 juillet au 25 octobre 2020, la ville de Mons accueillera dans le parc du Beffroi et dans la salle Saint-Georges deux expositions consacrées à l’écologiste français Yann Arthus-Bertrand. Sous le titre de ‘LEGACY – l’héritage que nous laissons à nos enfants’, elles retracent le parcours du célèbre photographe, qui documente depuis quatre décennies la beauté et la fragilité de notre planète. »

5. Jean-Claude Servais à Bastogne

Présentation: « À travers une sélection de 120 planches originales et une scénographie immersive, le Piconrue – Musée de la Grande Ardenne dévoile l’univers singulier du dessinateur et raconteur d’histoires Jean-Claude Servais. Amoureux de la Gaume et de l’Ardenne, Servais nous transporte dans son univers où se côtoient réel et fantastique. Son coup de crayon sensible et précis révèle son attachement à la terre, à la faune et à la flore, à la vie simple loin de la fièvre du monde civilisé, à l’imaginaire et aux mystères de la forêt et surtout à la femme, qu’il croque sous les traits d’héroïnes libres, rebelles et sensuelles…Servais s’impose comme un artiste incontournable dès les années 80′ avec La TchaletteTendre VioletteIsabelle… Après 40 ans de carrière et autant d’albums à succès, tant en Belgique qu’à l’étranger, il est considéré comme l’un des auteurs majeurs du 9e art belge et est devenu un véritable symbole dans sa région. » 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Musée en Piconrue (@museepiconrue) le

6. La santé au Moyen Âge

Présentation: « Comment conçoit-­on le corps au Moyen Âge? Sur quelles théories reposent les pratiques médicales? Comment et avec quoi fabrique-­t-­on les médicaments? Comment se déroule un rendez-vous chez le médecin? Comment pratique-­t-­on l’anesthésie? À travers six thèmes, l’exposition invite le visiteur à s’identifier de façon concrète et didactique au médecin ou au patient à la fin du Moyen Âge en Occident. »

7. Jean Dubuffet à Louvière

Présentation: « Cet artiste français anticonformiste du XXe siècle est le créateur de l’art brut. L’exposition ‘Jean Dubuffet. Le preneur d’empreintes’ se compose de différentes sections: mise en avant de la série des Phénomènes, un atlas de 324 lithographies réalisées entre 1958 et 1962, aperçu des recherches qui ont précédé ce condensé des phénomènes naturels du monde et processus de création de l’artiste. Partez à la rencontre de cet artiste insaisissable! »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Centre de la Gravure (@centredelagravure) le

8. L’art de voyager dans le temps à Morlanwelz

Présentation: « Littérature, cinéma, art contemporain, cultures pop et de science-fiction… sont autant de mondes créatifs qui amènent le visiteur à (re)vivre non pas un mais des retours vers le futur! Au cours des siècles, de nombreuses visions de futurs alternatifs se sont développées: elles témoignent de notre nostalgie d’un passé ‘idéalisé’, de préoccupations présentes ou des peurs suscitées par la société de demain. L’exposition explore notre fascination pour les déplacements dans l’espace et le temps et la manière dont ils ont stimulé les imaginations des artistes et des écrivains. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Musée royal de Mariemont (@museedemariemont) le

9. Sculptures hyperréalistes à Liège

Présentation: « Après le Musée des Beaux-Arts de Bilbao (Espagne), le Musée d’Art Contemporain de Monterrey (Mexique), la National Gallery de Canberra (Australie) et la Kunsthal de Rotterdam, La Boverie accueille à Liège l’exposition événement retraçant l’histoire de ce courant d’art contemporain, la sculpture hyperréaliste. Avec une sélection d’une quarantaine de sculptures hyperréalistes d’artistes internationaux de premier plan (Paul McCarthy, George Segal, Ron Mueck, Maurizio Cattelan, Berlinde De Bruyckere, Duane Hanson, Carole Feuerman, John De Andrea…), l’exposition ‘Hyperrealism Sculpture. Ceci n’est pas un corps’ rend compte de l’évolution de la figure humaine dans la sculpture de ce courant des années 1970 à nos jours. La sélection met en évidence différents problèmes clés dans l’approche de la représentation du réalisme figuratif afin de souligner la façon dont la vision de notre corps a évolué sans cesse ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par La Boverie (@la.boverie) le

10. L’homme de Neandertal à Aubechies

Présentation: « L’exposition ‘Neandertal l’Européen’ vous invite à la rencontre d’une humanité fascinante, auréolée de mythes, qui s’est éteinte vers 30.000 ans avant notre ère. Destinée à un large public, cette exposition tente de répondre aux nombreuses questions qui viennent à l’esprit à l’évocation du nom Neandertal. Comment était-il? Quelles étaient ses différences par rapport à nous? Comment vivait-il? Quels étaient son environnement, son alimentation, son habitation? Comment sait-on tout ce que nous savons sur cet homme aujourd’hui disparu? Neandertal l’Européen propose un bilan de ce que l’on sait par comment on le sait. »

11. L’habitat collectif à Gand

Présentation: « C’est aujourd’hui une évidence. Nous ne pouvons pas continuer à bâtir partout. Nous sommes de plus en plus convaincus de la nécessité de développer des habitats plus petits et plus ‘collectifs’. L’expo ‘Housing Apart Together’, Architectuurwijzer présente 18 projets d’habitat groupé flamands. Cette expo vous présente divers projets: maisons et appartements, dans des villages ou des villes, dans des bâtiments existants ou de nouvelles constructions, avec plus ou moins de parties communes. Il s’agit pour la plupart des projets d’habitat groupé ordinaires, portés par les habitants eux-mêmes. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STAM Stadsmuseum Gent (@stamgent) le

12. La culture du spa à Spa

Présentation: « À la Belle époque, la cure thermale à Spa s’enrichit de multiples à‐côtés qui répondent aux attentes d’une bourgeoisie en quête d’air pur et de délassement. Jeux de hasard, courses et concours hippiques, concerts et opérettes, bataille de fleurs et attractions en tous genres égaient le séjour des étrangers établis dans les nombreuses villas et les hôtels confortables de la ville. Notre exposition illustre ce développement remarquable de la villégiature par le biais, de photos, d’objets, d’affiches et de documents anciens, de témoignages et de vidéos. Conçue dans le cadre du projet Unesco ‘The Great Spas of Europe’, cette manifestation fait suite à l’exposition ‘Au bain!’ présentée l’an dernier. »

13. La forêt silencieuse à Tournai

Présentation: « En 2019, l’Association Européenne des Zoos et Aquariums (E.A.Z.A.) démarrait sa campagne annuelle de conservation en ciblant la disparition inquiétante des oiseaux chanteurs des forêts du sud-est asiatique. Le Musée d’Histoire naturelle et Vivarium s’est joint à l’action et a inclus la thématique dans une exposition au propos plus large. Cette exposition bilingue (FR & NL) a pour objectif de présenter un regard subjectif assez large sur les oiseaux. »

  • Jusqu’au 03 octobre 2020 au Musée d’histoire naturelle de Tournai
  • Plus d’infos: La forêt silencieuse

14. Une histoire de la lessive à Spa

Présentation: « L’exposition évoque l’évolution de la manière de laver le linge et des conditions de travail des femmes. Les visiteurs sont invités à remonter le temps. Ils découvriront les techniques surprenantes utilisées dans l’antiquité (en Égypte, en Grèce, à Rome). Au Moyen Âge, les femmes effectuaient la grande buée, cette activité durait une semaine. Vous pourrez voir les premières machines à lessiver créées vers la moitié du 19eme siècle. En parcourant les salles du musée, vous prendrez conscience des différentes étapes de l’évolution du progrès technique. De très nombreuses machines ont été remises en état et les animateurs bénévoles les feront fonctionner. Après avoir lavé le linge, il faut le repasser! Vous découvrirez à côté des fers à repasser, d’autres objets moins habituels, telle une très ancienne calandre. Le musée évoque bien entendu l’évolution du savon et des produits de blanchissage du linge. »

15. L’orientalisme à La Louvière

Présentation: « Après les femmes artistes et le 150e anniversaire de la Ville de La Louvière, ce parcours s’intéresse aux productions de l’ancienne manufacture Boch inspirées de l’Orientalisme. Pour l’occasion, plusieurs pièces seront exceptionnellement sorties des réserves précieuses. L’Orientalisme est ici employé dans son interprétation la plus large, puisque ce parcours traite plus particulièrement des influences chinoises, japonaises et du Moyen-Orient. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Keramis (@keramis) le

16. Sur les pas de Jacques Brel à Bruxelles

Présentation: « Découvrez la ville et marchez avec Jacques Brel dans les rues de Bruxelles. À chacun de vos pas, la voix de l’artiste, ses chansons, ses commentaires et les anecdotes d’une quinzaine de témoins, vous accompagnent dans sa ville natale vers des lieux qui inspirent un commentaire en lien avec Jacques Brel. Un parcours pour écouter un récit qui danse entre souvenirs et émotions au rythme des chansons dans les rues du Bruxelles de Brel. Un itinéraire pour évoquer sa jeunesse, sa rencontre avec Miche qu’il épouse en 1950, sa vie familiale, ses amis, sa sensibilité, ses goûts, et sa vie d’artiste. Laissez-vous guidez vers ces lieux où sa voix résonne encore. »

Que faire cet été en Belgique?

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin,  maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)