Un festival 100% féminin va voir le jour, créé par Lykke Li

Un festival 100% féminin va voir le jour, créé par Lykke Li
© Reporters / NewsPictures

Le 8 juin prochain, à Los Angeles, aura lieu le YOLA Fest, un festival 100% féminin. Créé par la chanteuse Lykke Li, l’événement a pour but de lutter contre les inégalités encore présentes dans le monde de la musique et de « célébrer les arts, la culture et la musique des femmes d’aujourd’hui ».

Il suffit de regarder les line-up des festivals que l’on a chez nous: la majorité des artistes représentés sont masculins. Parce que les femmes sont moins douées? Non. Tout simplement parce que le monde de la musique et les labels donnent plus facilement une chance aux hommes qu’aux femmes.

Le YOLA Fest

Face à ce constat, Lykke Li a décidé de créer un festival 100% féminin, le YOLA Fest. L’événement tire son nom de Yola Mezcal, une entreprise de mezcal (un alcool mexicain) uniquement gérée par des femmes à Oaxaca (Mexique). L’affiche ne sera donc composée que d’artistes féminines dont Charli XCX, Cat Power et Courtney Love. En attendant que d’autres noms s’ajoutent à l’affiche, on ne peut qu’espérer que la line-up inspire d’autres festivals et que le monde de la musique fasse un (grand) pas en avant concernant l’égalité homme-femme.

Le YOLA Fest se déroulera le 8 juin prochain, à Los Angeles. Les places sont dès à présent vendues au prix de 68 dollars. En association avec PLUS1, le festival reversera par ailleurs une partie de ses bénéfices au Downtown Women’s Center de Los Angeles, un centre qui vient en aide aux femmes SDF.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lykke Li (@lykkeli) le

Ces articles peuvent également vous intéresser:

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, parentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)