Les Solidarités: 3 moments forts que l’on retiendra de cette édition 2018

Les Solidarités: 3 moments forts que l'on retiendra de cette édition 2018
Aldebert © Soline de Groeve

Ce 25 et 26 août, la ville entière de Namur a vibré sur les ondes de la musique. Pendant deux jours, petits et grands ont profité des Solidarités, le festival familial belge incontournable. Et cette année encore, le public a récolté de beaux souvenirs. Zoom sur 3 moments forts de cette édition.

1. Notre préférence: Julien Clerc

L’incontournable chanteur français a clôturé le festival en beauté. Sous la pluie, Julien Clerc a conquis le public avec ses nombreux tubes. Ma préférence, La Californie, Cœur de rocker, Femmes je vous aime… La liste est tellement longue qu’il n’a pas eu le temps de chanter tous ses célèbres titres en 1 heure 15 de concert!

2. La découverte de CHATON

Sous la tente de La Grange, nous découvrons CHATON, Simon Rochon Cohen de son vrai nom. Dans une ambiance intimiste, le public se laisse porter par ses textes sincères, sur une mélodie mélancolique, avec une voix tunée. Le chanteur s’amuse sur scène, et sa joie est virale: c’est séduits que les curieux quittent finalement le concert.

3. Aldebert, le roi des enfants

Les Solidarités est probablement le festival familial incontournable de l’été. Avec la Cité des enfants remplie de manèges, de stands maquillage et d’artistes de rue, les enfants vivent un vrai rêve éveillé. Et cette année, le dimanche, Aldebert a littéralement captivé les petits (et grands) lors de son concert Enfantillages 3, au Théâtre de Verdure. Ça sautait, ça dansait, ça chantait, ça criait… Les enfants étaient de vraies groupies face au chanteur français. Un moment très chouette!

Plus d’articles sur les festivals:

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)