L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Liberté, égalité, nudité…

La semaine dernière, les New-Yorkais sont descendus dans la rue en sous-vêtements pour tenter de battre un record. …
La semaine dernière, les New-Yorkais sont descendus dans la rue en sous-vêtements pour tenter de battre un record. Bon, ils ont échoué mais avouez qu'ils ont l'air de s'être bien amusés! En les voyant, j'ai réalisé combien j'avais critiqué mes vacances alors qu'il y avait quand même deux points très positifs!


Half-naked in NY for underwear record attempt by afpenglish

Premièrement, les vacances en camping ne nécessitent aucun horaire! On mange quand il ne fait pas trop chaud pour cuisiner, on va se coucher quand il y a trop de moustiques, on se lave quand il y a une douche de libre! Rhooo, voilà que je recommence! Mais non bien sûr! Aucun ordre établi dans le planning de la journée: c'est quand on veut, quand on le sent… (ou quand on sent trop fort!)

Deuxièmement, et c'est là où je voulais en venir, le camping est tout de même l'endroit idéal pour prendre du recul par rapport à sa garde-robe. Si on veut passer inaperçue, rien ne vaut la tenue officielle de la campeuse: short en jean, débardeur, Birkenstock. Rien à assortir, pas de fashion faux-pas, rien que du décontracté, de la coolitude totale!

Attention, j'ai dit "décontracté", pas "laisser-aller"! Je ne veux pas pour autant vous voir le mollet hirsute ou le cheveu gras! Simple, naturelle, camping style, quoi! De là à se balader en sous-vêtements, il n'y a qu'un pas… Que je vous laisse franchir ou pas!

Contenu des partenaires