La Nouvelle Star 7 – épisode 3

Chaque semaine, retrouvez le résumé de l’émission La Nouvelle Star.

On a adoré Doré. On s’est fait du souci pour Siksou. Mais que sont nos mercredis soirs devenus? Ce ne sont pas les faciès grimaçants de l’Argentine Guadeloupe ou de son alter ego venue de Suisse, fusillées par l’œil revolver de Lio,  qui vont nous scotcher au petit écran. Encore moins la tête à claques du Conservatoire de Lille, option flûte à beurk, dont l’attitude frise, tout autant que le cheveu, l’autosatisfaction béate.

Quant à l’apprenti-coiffeur, ersatz gentillet de Pascal Sevran, il finira par nous balancer du Rina Ketty ou du Georgette Lemaire, si on le laisse sévir plus longtemps.

Hier soir, entre les pros de la glande (lacrymale), les rockeuses prépubères et les castafiore de karaoké, on a bâillé ferme. Du côté des gars, en gros, on a eu le choix entre ceux qui font du Jeff Buckley et ceux qui font du Ben Harper, autant dire chou vert et vert chou. On en viendrait presque à regretter l’absence du papillon de lumière.

 

Pourquoi on s’obstine à regarder?

Pour le jury, pardi! Sinclair à poils rebroussés, Manœuvre, roi du rock ‘n’ grogne, la poésie Dédécalée et le cinoche de notre Pop Model, le vrai bon spectacle, il est là, dans les gradins plutôt que sur scène.

Mercredi prochain? Bien sûr qu’on sera fidèles au poste. On va finir par s’y attacher à ces petits candidats, comme chaque année. A Guadeloupe et à la Suissesse, aussi?  Faut pas pousser. Si elles franchissent le cap du Théâtre, promis-juré, je me rabats sur Père et Maire.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)