L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Laetizia Bazzoni

Femmes artisanes: Florence Toussaint, épeautrière

Florence Toussaint utilise les grains d’épeautre pour confectionner des oreillers, des coussins et d’autres créations sur mesure. Rencontre avec cette épeautrière, tombée amoureuse de grain ancestral.

Femmes d’Aujourd’hui poursuit l’expérience de la journée de l’artisan du 17 novembre et vous présente les profils de femmes artisanes. Rencontre avec Florence Toussaint, épeautrière éprise de liberté.

Liberté

L’atelier de Florence Toussaint sent bon la nature. Dans les grands sacs remplis de balle d’épeautre, on aurait bien envie de plonger les mains. Depuis 8 ans, elle utilise cette matière pour créer des oreillers, des poufs de méditation, toutes sortes de coussins pour bébés et autres créations sur mesure. La vie de Florence est teintée de liberté. Après des études de Communication à Liège, elle découvre qu’elle a bien trop de passions pour se limiter à une seule activité. Avec son mari, elle se lance même dans un long voyage en roulotte, tirée par un vieux tracteur. “Pour découvrir les gens, le monde et nous-mêmes, explique-t-elle”. Une belle aventure humaine qui, si elle n’est pas directement en lien avec son travail d’artisane, en partage l’esprit d’ouverture et de passion.

Coup de foudre pour l’épeautre

C’est à son retour que la rencontre avec l’épeautre a lieu. Le couple rénove une ancienne étable et cherche un matériau pour isoler le plancher. Il découvre la balle d’épeautre, c’est-à-dire l’enveloppe du grain d’épeautre… et c’est le coup de foudre. “J’aime son odeur, sa texture, explique Florence Toussaint. J’aime toucher des belles matières et c’en est une tellement naturelle, authentique et stable, qui n’a pas subi de transformation”. Quand le couple recherche un matelas pour le lit de leur fille, aux mesures un peu particulières, il tente d’en créer un avec la balle d’épeautre et est séduit. “On a ensuite créé des oreillers pour nous, on en a offert à des amis… et tout le monde a été enthousiaste” explique l’artisane. Comme elle adore la couture et qu’un magasin bio marque un grand intérêt pour son projet, elle se lance dans l’épeautrerie. “On l’ignorait, mais on utilisait déjà l’épeautre autrefois pour rembourrer des coussins”, précise-t-elle.

Belles propriétés

Aujourd’hui, la balle d’épeautre que Florence Toussaint utilise provient d’une petite ferme belge dont le producteur travaille en biodynamie. “Sa balle d’épeautre est de super qualité, s’exclame l’artisane. On pourrait croire que le grain a été enlevé à la pince à épiler tant la balle est intacte”. De plus, dans les housses en coton bio confectionnées par l’artisane, cette balle offre un rembourrage moelleux, rebondi et durable. Elle permet à l’air de circuler dans le coussin (et ne stocke pas la transpiration) et serait aussi intéressante pour les personnes allergiques aux acariens. Enfin, on peut personnaliser le dosage du volume des produits en enlevant ou ajoutant de la balle grâce à une tirette.

Activité très complète

Florence apprécie la variété de son travail: créatif au moment de l’élaboration et de
la communication, varié au moment de la fabrication, et qui permet un contact privilégié avec ses clients, en particulier lorsqu’ils viennent la consulter pour une liste de naissance ou pour des réalisations sur mesure (comme des coussins ergonomiques ou ce tipi sur pouf créé pour un petit garçon hyperactif). Aujourd’hui, l’épeautrerie l’occupe à mi-temps, lui laissant du temps pour sa vie de famille et ses autres passions: son potager, ses ateliers, ses voyages, et ses animations de bals folks (dansonsensemble.be)!

Texte: Julie Braun – Coordination: Stéphanie Ciardiello

CES ARTICLES SUR L’ARTISANAT POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin,maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.