Edward Hopper dans l’œil du cinéaste Wim Wenders

Edward Hopper dans l'œil du cinéaste Wim Wenders
© Fondation Beyeler / Wim Wenders

À l’occasion de l’exposition consacrée au peintre Edward Hopper à la Fondation Beyeler de Bâle, en Suisse, le cinéaste allemand Wim Wenders lui rend hommage sous la forme d’un court-métrage.

“Devant les peintures d’Edward Hopper, j’ai toujours le sentiment d’être en face de cadrages de films qui n’ont jamais été réalisés”, confie le réalisateur de Paris, Texas, Les Ailes du désir et Don’t Come Knocking. De ce constat est né le court-métrage Two or Three Things I Know about Edward Hopper. Les peintures de l’artiste américain ont toujours eu une aura cinématographique. Né en 1882, quelques années avant le 7e art, Edward Hopper a été influencé par celui-ci et cela se ressent dans son travail. Cela se manifeste dans la lumière, le cadrage, mais également le format. À partir de ces peintures à l’huile, Wim Wenders a imaginé des histoires, extrapolé la vie des figurants. Inspiré par l’ “âme de l’Amérique” telle que véhiculée par Edward Hopper, le court-métrage se présente comme une expérience immersive en 3D, qui emmène le visiteur de la Fondation Beyeler en voyage dans le monde d’Hopper.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

L’Amérique vue par Edward Hopper

L’œuvre d’Edward Hopper se concentre principalement sur les paysages naturels et urbains de l’Amérique, sur les espaces infinis et sur la mélancolie de ceux qui hantent ces lieux désenchantés.

EDWARD HOPPER, GAS, 1940 / Huile sur toile / 66.7 x 102.2 cm / The Museum of Modern Art, New York, Mrs. Simon Guggenheim Fund © Heirs of Josephine Hopper / 2019, ProLitteris, Zurich
Cape Cod morning, Huile sur toile 86.7 x 102.3 cm Smithsonian American Art Museum, Gift of the Sara Roby Foundation © Heirs of Josephine Hopper / 2019, Photo: Smithsonian American Art Museum, Gene Young / Edward Hopper
EDWARD HOPPER LIGHTHOUSE HILL, 1927 / Huile sur toile / 73.8 x 102.2 cm / Dallas Museum of Art, don de Mr et Mme Maurice Purnell / © Heirs of Josephine Hopper / 2019, ProLitteris, Zurich
EDWARD HOPPER, CAPE ANN GRANITE, 1950 / Huile sur toile / 73.5 x 102.3 cm / Collection privée / © Heirs of Josephine Hopper / 2019, ProLitteris, Zurich

Edward Hopper et le cinéma

Si au départ, c’est le cinéma qui inspirait Edward Hopper, bien vite les rôles se sont inversés. La virtuosité de l’artiste dans sa maîtrise de l’ombre de la lumière, de la composition et de la couleur influença Jim Jarmusch, David Lynch ou encore Terence Malick. Par conséquent, quoi de plus normal que le cinéma, en la personne de Wim Wenders, s’implique autant dans l’exposition qui se tient jusqu’au 17 mai à Bâle?

Vous aimez l’art et le cinéma? Ces articles sont pour vous

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)