Grâce à Dieu de François Ozon: sortie dans un climat de révélations

Grâce à Dieu de François Ozon: sortie dans un climat de révélations

Grâce à Dieu, le nouveau film de François Ozon inspiré de l’affaire Barbarin, concernant des actes pédophiles non dénoncés au sein du diocèse de Lyon, sort aujourd’hui en Belgique. Une sortie qui s’inscrit dans un climat de révélations. On fait le point sur les différents scandales qui ont secoué l’Église ces deux derniers mois.

L’affaire Barbarin

Le film de François Ozon Grâce à Dieu est sorti deux semaines avant que le cardinal Barbarin ne comparaisse devant la justice française. L’archevêque de Lyon est accusé d’avoir étouffé des crimes de pédophilies qui se sont déroulés dans son diocèse. Lorsqu’il a appris qu’il avait écopé de 6 mois de prison avec sursis, le cardinal Barbarin a demandé au Pape François sa démission. Ce dernier a refusé invoquant « la présomption d’innocence ». Le procès de Bernard Preynat, suspecté d’avoir abusé sexuellement d’enfants dans cette affaire, est quant à lui attendu en fin d’année.

Sodoma

Le 21 février 2019 paraissait Sodoma, une enquête réalisée par le sociologue et journaliste Frédéric Martel qui révèle l’ampleur de l’homosexualité au cœur du Vatican. La maison d’édition Robert Laffont s’est associée à huit autres maisons d’édition internationales pour coordonner la sortie du livre traduit dans huit langues et dans une vingtaine de pays. L’auteur y dénonce l’hypocrisie du Vatican qui condamne l’homosexualité tout en la pratiquant massivement.

Sœurs abusées

Quelques jours après le sommet organisé par le Pape François sur la pédophilie, le documentaire Religieuses abusées, l’autre scandale de l’Église diffusé sur Arte le 5 mars dernier levait le voile sur un autre tabou de l’Eglise: les viols de religieuses.

Vous aimerez aussi ces articles

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, parentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)